En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Koh Lanta Vietnam : un radeau à construire ? Mais où est Freddy ?!

Article par AE , le 08/10/2010 à 21h50 0 commentaire

Au 11ème jour de l'aventure, les concurrents de Koh Lanta ont la surprise de devoir construire un radeau de leurs mains. Et dans ce cas, un certain Freddy est dans tous les esprits...

Après avoir dégusté un brunch divin, les jaunes se réveillent repus et de bonne humeur au 11ème jour de l'aventure Koh Lanta. Côté rouge, c'est moins la fête sur le camp évidemment, mais il va pourtant falloir se bouger puisque l'activité du jour va solliciter les neurones des aventuriers. L'activité en question, c'est la construction d'un radeau. Pour les plus manuels, c'est on ne peut plus facile, mais pour les allergiques en la matière, ça s'annonce forcément mois drôle.

C'est chez les rouges que la tâche s'annonce particulièrement délicate en l'occurrence et dans la tête des Do, un seul prénom résonne : celui de Freddy, l'ingénieur en chef qui avaient brillamment démontré ses compétences d'architecte en tout genre dans les deux dernières éditions de Koh Lanta. Le cerveau du jeune ingénieur manque cruellement à l'appel pour Claude, Boris, Abdellah et Valentin qui ont pris en main la construction.


D'ailleurs, tiens, ça ne plait pas trop aux filles ça. Pendant que les garçons de l'équipe rouge s'activent autour des cordes et des bambous, Jennifer, Audrey, Laurence et Wafa se sentent tenues un peu trop à l'écart. Et si elles ont le malheur de mettre leur nez dans l'ouvrage, on leur répond clairement avec un regard noir. Qui a dit que les filles de Koh Lanta n'avaient pas leur mot à dire dans cette histoire ?


La parité est bien plus respectée chez les jaunes qui ont élu Philippe ingénieur en chef du jour. Très manuel, le concurrent ne doute pas de sa capacité à pouvoir construire un radeau digne de ce nom, ses co-équipiers non plus d'ailleurs, mais si tout le monde y mettait un peu du sien, le rempailleur de la Drôme ressentirait peut-être un peu moins de pression.


Au final, tandis que les rouges sont encore en train de réfléchir à la meilleure architecture pour construire leur radeau, les jaunes, eux, sont déjà passés à l'étape "test en action". Une étape utile qui va révéler une petite défaillance au niveau des nœuds, mais chacun met la main à la pâte et le tour est joué. Après des heures de réflexion intense sur le comment du pourquoi, les rouges, réussissent eux aussi à finaliser leur embarcation. Qui des jaunes, confiants, et des rouges, plus hésitants, réussira à gagner la régate organisée le lendemain ? Suspense, suspense...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience