En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Koh Lanta : Olivier "J'ai été crédule, mais j'assume"

Article par , le 05/11/2011 à 08h00 , modifié le 07/11/2011 à 11h38 0 commentaire

Olivier s'est vu éliminer de Koh Lanta lors d'un coup de théâtre orchestré par les ex Jaunes. L'ancien leader est fier de son intégrité et retient des liens humains insoupçonnés.

Plurielles : Comment s'est passé votre retour à la civilisation après 23 jours d'aventure ?

Olivier : 24 ! (Rires) S'il-vous-plaît... Eh bien. J'étais un peu agoraphobe. Je suis retourné directement au boulot, j'ai retrouvé très rapidement ma famille, donc il y a eu un choc, oui.

 

Comment avez-vous vécu cette élimination surprise ? Pour vous c'était une trahison alors que vous aviez demandé à ce que les colliers d'immunité soient révélés ?

J'ai tendance à faire confiance aux gens. Ils m'avaient tous donné leur parole, individuellement une fois arrivés sur le camp. Donc j'ai été destabilisé, déçu. J'ai été crédule mais j'assume. Je suis peut-être un peu ringard mais quand je joue à un jeu, je ne triche pas.

 

Vous défendiez l'esprit d'équipe quitte à s'attaquer en bloc contre Teheiura. Est-ce que ça n'allait pas à l'encontre de votre intégrité en définitive ?

Non, c'est la logique du jeu, on élimine les forts en premier mais il n'y avait pas de kabbale anti-Teheiura ! Quand on vit 20 jours avec des personnes, on a beau s'être chahutés, on ne lâche pas ses potes comme ça.

 
Koh Lanta 11 Candidat Gérard
"Avec Gérard, on était comme Dupond et Dupont !"

 

Et en dehors de ces stratégies finales, quel est votre plus beau souvenir de Koh Lanta ?

En fait, c'est une rencontre humaine, la rencontre avec Gérard. C'est quelqu'un qui m'apparaissait un peu taciturne, un peu dans son coin... Le Basque bourru, quoi ! Je l'ai découvert, on se levait le matin, on partait ensemble, chercher du bois etc... C'est quelqu'un qui m'a aidé à tenir, on parlait ensemble. D'ailleurs, ma femme dit : "Olivier, il parle maintenant". Avant je ne parlais pas. On était comme Dupond et Dupont, Laurel et Hardy !

En fait, on crée des affinités avec des gens qu'on n'aurait pas rencontrés. Un mannequin parisien (Laurent, ndlr), ou bien Martin, il m'a fait un coup dans le dos mais je m'entends très bien avec lui. Tehe, on s'envoit deux textos par semaine...

 "Mon pire souvenirs ? Me réveiller avec un rat sur le visage"

C'est ce que vous retiré de plus positif, l'humain ?

Je suis content de tout, je me suis éclaté là-bas, je ressors humainement grandi, j'ai appris des choses...  L'être humain est un bel animal social et on n'est pas grand chose sans les autres.

Mais j'ai aussi des anecdotes de pires souvenirs...

Allez-y...

Se réveiller avec un rat sur le visage...  Comme il faisait chaud sous la cabane on était parti se rafraîchir au bord de l'eau. Je me suis réveillé plusieurs fois avec des rats sur les jambes mais le pire c'était sur le visage. On essayait de les attraper pour les manger mais ils étaient trop rapides (rires).

 

Et vos enfants, comment voient-ils leur papa ?

Alors j'ai une petite fille de 12 ans, Coline et un petit garçon de 10 ans, Arthur et on regarde l'émission en même temps. Coline est très fière de son papa, elle le montre à ses copains à l'école. Arthur, lui, a un peu l'impression que son papa ne lui appartient plus. Il est très fier aussi !  Mais il voit beaucoup de gens autour de moi. On est désarçonné par la notoriété !  Ah ! Et Arthur trouve aussi que je suis grossier dans l'émission.

 

Et de quoi êtes vous le plus fier ?

J'avais deux challenges : monter sur les poteaux (épreuve fatidique de Kol Lanta, ndlr) et rester le même sous stress ou dans la vie privée. C'est une demi-victoire ! Je ne suis pas monté sur les poteaux, mais je sais ce que j'ai fait et qui je suis.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience