En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Koh Lanta : Martin "Je n'en veux à personne !"

Article par Julien GONCALVES , le 12/12/2011 à 16h12 , modifié le 13/12/2011 à 09h41 1 commentaire

Eliminé une seconde fois, Martin s'est vu enlever le privilège de faire partie du carré final de Koh Lanta. Mais le jeune parisien n'a aucune amertume et se concentre sur ses projets. Interview !

Ça vous fait quoi d'être éliminé juste avant le carré final ?
D'être éliminé, clairement, c'est une très grande déception. Mais de partir avant le carré final, ça ne change rien. Je ne suis pas plus déçu par ça, car l'échec est le même. J'étais venu pour aller jusqu'au bout, j'ai perdu, que ce soit au début ou à la fin, la déception est là.

Quelle a été votre première réaction quand tout le monde s'est retourné contre vous lors du conseil ?
Je m'y étais un peu préparé, car comme j'étais l'un des candidats les plus dangereux au final, je savais que si je ne gagnais pas l'immunité, j'avais des chances d'être éliminé. Ils ont fait le bon choix pour eux et pour la suite de l'aventure. 

Qui méritait de sortir à votre place selon vous ?
Ella, quand on voit les trois autres, il n'y a aucune comparaison possible. Surtout face à Teheiura ou Gérard par exemple. Ella était beaucoup plus sur la réserve, c'était aussi la moins active sur le camp parmi les derniers candidats, et de temps en temps capricieuse. 

On vous a vu changer de visage lorsque vous êtes revenu sur l'île, vous aviez envie de vous venger ?
Non, je ne suis pas vraiment quelqu'un de rancunier. J'ai vécu une première aventure tellement extraordinaire qu'au départ je ne voulais pas revenir suite au départ de Virginie. Mais je me suis dit que c'était une deuxième chance, et je me suis éclaté en adoptant le rôle du comédien. 

Si on regarde votre parcours, vous pensiez pouvoir aller aussi loin ?
Pas du tout, je ne pensais pas arriver à ce stade de l'aventure. Mais je ne m'étais pas fixé d'objectif à atteindre, j'ai participé pour aller le plus loin possible tout simplement. Et j'ai appris à grandir au fur et à mesure. 

Vous avez dit vous-même n'avoir jamais manqué de rien dans votre vie, qu'est-ce qui vous a poussé à participer à Koh Lanta ?
J'ai la chance d'avoir vécu dans ma vie des choses exceptionnelles, de vivre dans une belle maison, d'avoir beaucoup voyagé. En venant sur Koh Lanta, j'avais envie de montrer l'exemple aux enfants qui regardent l'émission et prouver que même si l'on vient d'un milieu favorisé on peut s'entendre avec des personnes d'horizons complètement différents, et qu'au final on a tous des points communs, peu importe d'où l'on vient.  

Revoyez-vous d'autres candidats de l'émission ?
Oui, tous. Nous avons gardé des liens très proches, surtout avec Olivier et Lisa. Mais aussi Gérard, Laurent et les autres. Et même avec d'anciens candidats de saisons précédentes ! En fait, Koh Lanta c'est une grande famille. Comme nous avons tous vécu la même aventure, ça crée des liens ! 

A qui en voulez-vous encore aujourd'hui ?
Je n'en veux à personne. C'est un jeu et il faut savoir faire la part des choses. Je n'ai pas gagné, c'est comme ça. Et ils ont bien fait, car l'orientation c'est mon domaine, et l'étape des poteaux est surtout mentale alors j'avais mes chances pour la finale. Que le meilleur gagne ! 

Vous avez dit dans le jeu « Je n'étais pas venu ici pour jouer, mais pour vivre une aventure ». Pouvez-vous nous la décrire en quelques mots ?
J'ai vraiment vécu une aventure extraordinaire. Koh Lanta c'est le chamboulement d'une vie, j'ai pris de grosses claques, j'en serai marqué à vie. Nous n'avions rien en commun et pourtant nous avons tout fait pour gagner, ensemble. C'est ça que je retiens. 

Malgré la grande famille qu'est Koh Lanta, à ce stade de l'aventure qui n'a pas sa place dans le jeu ?
Tout le monde a sa place dans le carré final, ils ne sont pas arrivés là par hasard, ils le méritent tous. 

Alors qui doit gagner selon vous ?
Sans hésiter, Gérard ! C'est un mec parfait, sain, il n'est pas dans le calcul, et sans lui il n'y aurait pas eu de feu sur le camp par exemple. C'est vraiment quelqu'un de bien qui fait l'unanimité. 

Parlons un peu de vous, quels sont vos projets aujourd'hui ?
Je récupère ma vie d'avant, et j'organise l'un des plus importants concours hippiques de France, le Jumping de Cabourg, dont les bénéfices sont reversés à la Fondation ARSEP qui lutte contre la sclérose en plaques. Et en parallèle, je vais créer une grande chaîne de restauration rapide, très éloignée des fast-food, essentiellement avec des produits venant de l'agriculture française. Pour manger bien, et light ! 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience