En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Koh Lanta Exclusif - Betty Lise : "La barre est très très haute"

Article par , le 26/03/2010 à 22h50 0 commentaire

Première concurrente à avoir quitté l'aventure Koh Lanta le Choc des Héros, Betty Lise a accepté de revenir sur l'expérience hors du commun qu'elle a vécue. Impressions d'une vraie championne.

Qu'est-ce qui vous a motivé à participer à Koh Lanta le Choc des Héros ?
Je suis une fan de la première heure de Koh Lanta ! Les valeurs de l'émission correspondent vraiment à mes valeurs : le partage, le dépassement de soi. C'est une expérience dans laquelle on se met continuellement à l'épreuve de la faim, de la fatigue, du manque d'hygiène. J'ai toujours eu envie de savoir jusqu'où je pouvais aller.
 
Dans votre carrière sportive, vous n'aviez pas l'impression d'être allée assez loin ?
J'ai raté les Jeux Olympiques trois fois, parce que je suis très grande et fragile physiquement. Le triple saut est une épreuve très physique, il faut être fort, rapide, et je me suis souvent mis trop de pression.
 
Koh Lanta était donc une manière pour vous de vous lancer un nouveau défi ?
Je n'ai pas été championne olympique, mais j'ai quand même fait une belle carrière dans ma discipline. Je crois au destin et Koh Lanta était pour moi une manière de repousser mes limites une dernière fois.
 
Avez-vous un tempérament d'aventurière ?
Au fond de moi non, c'est pour ça que je me fais violence parfois.
 
Connaissiez-vous les autres champions de l'équipe Malabou dans Koh Lanta ?
J'avais croisé Djamel Bouras, Frédérique Jossinet et Myriam Lamare une ou deux à l'INSEP, mais je ne les connaissais pas plus que ça. J'ai regretté qu'il y ait eu deux judokas et que l'équipe de sportifs ne soit pas plus diversifiée.
 
Vous êtes-vous trouvé des affinités avec quelques-uns de vos coéquipiers ?
Gwendal Peizerat est quelqu'un de très humain, très sensible, c'est un garçon adorable qui aime la fête, rire et danser, c'est quelqu'un comme moi. Je pense qu'il était lui aussi là pour l'aventure humaine. J'ai aussi fait une belle rencontre avec Frédérique Jossinet.
 
Lequel de vos coéquipiers vous a le plus impressionné dans les épreuves de Koh Lanta ?
Ils m'ont tous impressionnée sur différents aspects. Myriam Lamare était vraiment préparée à 300 %, c'était la plus guerrière de tous, Frédérique Jossinet c'est la petite bonne femme dynamique qui est toujours de bonne humeur et très élastique sur les épreuves, Gwendal Peizerat, ben c'est Gwendal !
 
Vous attendiez-vous à une aventure aussi difficile ?
Physiquement non. Sur les épreuves sportives, ils ont mis la barre très très très haute. La difficulté des épreuves classiques a été décuplée et au niveau cardio, au niveau musculaire, au bout de cinq minutes je n'en pouvais plus ! C'était très très dur !
 
Vous vous étiez préparée avant de partir ?
Pas du tout ! J'ai voulu vivre une aventure humaine, je m'étais préparée pour vivre sur le camp... J'ai tout donné pendant les épreuves physiques, mais ce qui m'intéressait surtout c'était la rencontre.
 
Pensez-vous que l'équipe des sportifs a un avantage sur l'équipe des anciens aventuriers ?
Je ne pense pas, je crois même que c'est l'inverse ! Ils savent à quoi s'attendre, ils ont l'expérience de la vie sur le camp et ils connaissent les difficultés. Grégoire qui réussit à faire le feu, j'ai trouvé ça exceptionnel. Ce sont de vrais aventuriers.
 
En avez-vous voulu à vos coéquipiers de vous avoir éliminée ?
Sur le coup forcément. Je savais que j'avais été la moins bonne sur les épreuves sportives, mais j'étais préparée psychologiquement. Mais ce sont des sportifs et je comprends parfaitement qu'ils aient choisi d'éliminer l'élément le plus faible.
 
Quel souvenir garderez-vous en particulier de Koh Lanta ?
Mon meilleur souvenir n'est pas personnel, il est lié à l'équipe. Quand on s'est rencontré, on a vécu de très belles choses, on a rigolé ensemble, on a appris à se connaître. C'est la rencontre qui reste le souvenir le plus marquant.
 
Que faites-vous depuis que vous avez mis un terme à votre carrière sportive ?
J'ai ouvert un centre de remise en forme qui fait spa et institut de beauté dans le 94. Je suis la gérante de ce centre et tout se passe pour le mieux pour le moment.
 
 
Centre de remise en forme Body Up
93 avenue du Général De Gaulle
94160 St Mandé
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience