En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kim Kardashian : son fessier n'a pas été retouché, la preuve

Article par Charlotte BLUM , le 25/06/2011 à 14h25 , modifié le 25/06/2011 à 16h54 0 commentaire

Trop c'est trop, Kim Kardashian n'accepte plus les rumeurs sur ses hypothétiques implants fessiers. Pour prouver qu'elle est 100% naturelle, elle sort les grands moyens.

Tandis que toutes les starlettes se nourrissent d’épinards bouillis et de saumon grillé pour garder la ligne, qu’elles alternent gaines qui coupent la respiration et footing éreintant sous le soleil de Los Angeles, il y en a une qui savoure ses formes. Très fière de posséder le seul arrière-train capable d’éclipser celui de Jennifer Lopez, Kim Kardashian l’exhibe en toutes circonstances.

Afin de faire taire les mauvaises langues qui osent la soupçonner d’avoir eu recours à la chirurgie esthétique et aux implants pour afficher une telle carrosserie, Kim a suivi les conseils avisés de sa sœur Khloé. Sans se faire prier, elle s’est rendue chez un radiologue qui a prouvé, par les rayons X, que le corps de la brunette était bien un don de la nature, et pas du bistouri.

En tout cas ses fesses, puisque pour le reste, mis à part quelques injections de botox assumées, le mystère est entier.

Le non-événement a été filmé, et les radios de l’incroyable fessier, dont la forme ressemble à celle d’un estomac bien rempli, sont visibles sur le blog de Khloé Kardashian. Espérons que cette solidarité familiale fera oublier à Kim les déclarations de sa sœur, qui a plaisanté sur le fait que sa bague de fiançailles à 2 millions de dollars serait fausse.

Pendant qu’ils admirent l’anatomie de Kim Kardashian, les médias oublient le scandale sexuel qui la lie à Brett Lockett, un footballeur américain jurant avoir échangé des sextos très hot avec la bimbo, alors qu’elle était déjà fiancée à Kris Humphries.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience