En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kim Kardashian enceinte : menacée de mort par des paparazzi

Article par Anaïs Seyo Orsini , le 07/06/2013 à 16h11 , modifié le 06/08/2013 à 17h56 0 commentaire

Alors que la star de la télé-réalité en est à 8 mois de grossesse, les paparazzi semblent perdre toute mesure et la menace ouvertement. Un comportement que Kim a dénoncé sur Twitter.

Fraichement divorcée de Kirs Humphries, Kim Kardashian devrait se sentir revivre et respirer à plein poumon, sa liberté retrouvée et officialisée mais c'est sans compter la présence des paparazzi de plus en plus pressants. En effet, celle qui a récemment officialisé le sexe de son bébé serait à bout de nerfs. La raison de sa colère ? Les paparazzi qui semblent prêts à tout pour dérober à la star le cliché du jour.
 
Et c'est sur Twitter que la star a dénoncé leur attitude en disant "Je ne laisserai pas les paparazzis prendre une photo de moi aujourd'hui, ils ont menacé ma vie et m'ont dit que si je continuais à les empêcher de me prendre en photo, ils feraient de ma vie un enfer ! Comment osent-ils me mettre en danger moi et mon bébé ? Ça va trop loin !"  Avant d'ajouter : "Hier, quatre voitures me suivaient. Une devant, une derrière et deux de chaque côté pour que je conduise à leur vitesse et qu'ils puissent prendre des photos de moi à travers la vitre. C'est vraiment effrayant de voir jusqu'où ils sont prêts à aller !"
 
Pour que Kim Kardashian tape du poing sur la table, il faut vraiment que les photoreporters soient allés trop loin. En effet, Kim a rappelé dans un autre tweet que "Pendant des années, j'ai été généreuse. Chaque cliché qu'ils prennent maintenant n'est pas flatteur et laisse place à des histoires folles sur moi créées de toute pièce. Donc pourquoi accepterais-je de les laisser me sourire et me calomnier ensuite ? Permettez-moi de profiter de ce dernier mois de grossesse s'il vous plaît, sans menaces et sans avoir peur de quitter ma maison suite à des menaces que j'ai reçues. J'ai une vie publique. Ma vie est mise en scène dans une télé-réalité que tout le monde peut voir. J'aime ma vie, mais quand les caméras s'arrêtent, je veux pouvoir avoir une rupture. J'ai 32 ans maintenant et je vais être maman. Je ne suis plus cette jeune femme de 25 ans qui sortait faire la fête à LA. Il n'y a aucune excuse pour les menaces et le harcèlement criminel !" Voilà qui est dit.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience