En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kiefer Sutherland revient sur ses deux mois de prison

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 18/11/2008 à 10h47 , modifié le 18/11/2008 à 18h35 0 commentaire

L'acteur vedette de la série "24 heures chrono", Kiefer Sutherland, est revenu sur ses sept semaines passées en prison pour conduite sous influence.

Kiefer Sutherland, le héros de la série 24 heures chrono, n'est pas un gentil garçon sans histoire dans la vraie vie. Pour preuve, ses sept semaines passées en prison pour conduite sous état d'ivresse et sous l'influence de divers drogue. L'acteur, récidiviste, n'a donc pas pu échapper à une lourde peine. Plusieurs mois après être sorti de prison, alors qu'il a repris le tournage de la série désormais culte, l'acteur s'est confié à un journaliste du magazine Men's Vogue. Il a accepté de parler de ses conditions de détention et de sa vie de prisonnier.
 
"On ne peut pas fumer. Les lumières ne s'éteignent jamais (...). Vous ne pouvez même pas mettre votre tête sous une couverture. Toutes les cellules ont une caméra." a ainsi confié l'acteur. Kiefer Sutherland a continué ses confidences en dévoilant que la boisson et la cigarette ne lui avait pas manqué. S'il n'était pas surpris de pouvoir se passer d'alcool, par contre, il a été agréablement surpris de pouvoir se passer de cigarette, comprenant ainsi qu'il pourrait arrêter un jour.
 
Mais une chose l'a plus dérangé que tous ces détails, c'est le fait d'avoir quelqu'un d'autre avec lui dans sa cellule. S'il pensait au début pouvoir avoir une cellule pour lui tout seul, il a vite déchanté. Lors de ses deux premières semaines d'emprisonnement, il a ainsi dû apprendre à vivre dans une véritable promiscuité.
 
Kiefer Sutherland parle donc sans peine de ces quelques semaines passées en prison. S'il n'est pas censé avoir eu de grand traitement de faveur, on suppose tout de même qu'il n'a pas dû connaître la prison telle que beaucoup d'Américains derrière les barreaux la vivent.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience