En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kevin : "J'assume tout ce que j'ai dit dans Secret Story"

Article par L.I. , le 31/07/2012 à 15h58 , modifié le 07/08/2012 à 16h16 2 commentaires

Celui que les candidats du jeu de TF1 ont surnommé "le papy" se confie à Plurielles.fr, après sa sortie la Maison des secrets. Interview.

Plurielles.fr : Dans quel état d'esprit êtes-vous, après votre sortie de la Maison des secrets, samedi?
Kevin, candidat de Secret Story
: Ma chance était que, dehors, m'attendaient mes enfants. Donc, si je suis déçu d'avoir quitté l'aventure, je suis heureux d'avoir retrouvé ma famille. L'un dans l'autre, ça s'équilibre.
Qu'avez ressenti en pénétrant dans le sas, en compagnie de Julien et Sacha, avant votre élimination de Secret Story?
Ce fut un moment particulièrement ironique : me retrouver là, avec les personnes dont j'ai été le plus proche pendant l'aventure. J'avais la certitude que Julien allait retourner dans la Maison des secrets et que ça allait se jouer entre moi et Sacha. La semaine a été très dure. Les autres candidats étaient contre moi. Soit, je rentrais et je prenais ma revanche. Soit, je sortais et je retrouvais ma famille. Eliminé, j'ai dit à Virginie : "A toi de jouer maintenant.".
Que lui souhaitez-vous?
Qu'elle aille en finale. Je lui ai repassé le flambeau. Nous sommes arrivés à trois. Il ne reste qu'elle. Je lui souhaite d'aller le plus loin possible et de gagner le jeu. Elle le mérite.
Pourquoi avez-vous été mis à l'écart?
Notre histoire a pris beaucoup de place dans le jeu, par exemple dans les "primes". Cette mise en avant a laissé moins de place aux autres candidats. Du moins, c'est ce qu'ils ont dû penser. Cette situation les a agacés.
Comment avez-vous vécu cette mise à l'écart?
La haine attire la haine. Au bout de neuf semaines, j'ai vu le comportement de chacun. Je n'ai pas voulu mettre de l'huile sur le feu, en en rajoutant à leurs commentaires. Je me suis dit : "Montre que tu es intelligent." J'ai préféré prendre sur moi, plutôt que la situation devienne invivable. Néanmoins, je considère qu'il y a eu un manque de respect général envers moi.
Comment avez-vous pris votre surnom de "papy"?
De façon positive. Un papy, c'est quelqu'un que l'on respecte pour sa sagesse. Voilà comment j'ai voulu répondre aux attaques. J'ai voulu montrer que, du haut de mes trente-trois ans, j'avais de la maturité.
Quel bilan tirez-vous de votre passage dans la Maison des secrets?
J'en tire des conclusions positives, parce que j'ai beaucoup appris sur mon couple et sur ma vie personnelle. Mais aussi négatives, parce que ma vie privée a été bouleversée dans le cadre du jeu. En entrant dans la Maison, je me croyais blindé. J'ai été étonné, à l'instar de ma famille, de verser des larmes, par exemple. Psychologiquement, j'ai appris que je suis beaucoup plus sensible que je ne le pensais. A ma sortie, je n'ai pas eu de réactions négatives de la part de mon entourage. Et si j'ai des détracteurs, ils sont moins nombreux que ceux qui apprécient ma sincérité. Donc, j'assume tout ce que j'ai dit!
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience