En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kelly Bochenko : "La Ferme a agi comme une thérapie"

Article par , le 22/03/2010 à 18h28 , modifié le 23/03/2010 à 09h55 0 commentaire

Quelques heures après sa sortie de la Ferme Célébrités, Kelly Bochenko nous a accordé une interview sans tabou. L'occasion pour l'ex Miss Paris de rétablir la vérité....

Plurielles.fr : Quel bilan tires-tu de ces semaines dans la Ferme ?
C'est une aventure exceptionnelle ! J'ai vu des animaux merveilleux, une nature incroyable bien loin de mon quotidien de citadine. Ce fut un vrai dépaysement, vraiment. Et après tout ce que j'ai vécu (NDRL le scandale des photos dans Entrevue), la Ferme a agi comme une thérapie.
 
Pourquoi avoir accepté de participer à l'aventure ?
Pour plusieurs raisons. Tout d'abord pour ce contact privilégié avec la nature. Ensuite parce que j'avais besoin de me recentrer. Après l'affaire des photos dans Entrevue, mon éviction de Miss France, j'avais besoin de passer à autre chose, de m'éloigner. En partant en Afrique du Sud, j'ai eu l'occasion de prendre du recul, de positiver. Après tout, je n'ai tué personne !
 
Comment les autres fermiers ont-il réagi par rapport à ta médiatisation ?
Au début ils étaient méfiants mais ils ont appris à me connaître. Cette image de fille provocante n'a rien à voir avec moi. Et je crois que émission a rétabli la vérité sur qui je suis.
 
A propos de la Ferme, tu parles des animaux merveilleux rencontrés là-bas, tu parles de Michael Vendetta ?
(Rires) Avec Michael j'ai eu un peu de mal au début, il m'a fait des réflexions blessantes. Mais on a appris à se connaître. C'est un provocateur, il va parfois trop loin mais il n'est pas méchant. Maintenant j'apprécie son humour, il me fait rire !
 
Entre Michael Vendetta, David Charvet, Greg Basso, c'était un peu le combat de coqs, comment les as-tu géré ?
Leurs disputes m'ont beaucoup affectée. Je déteste les conflits, ça me rend triste et j'ai du mal à cacher mes coups de blues.
 
Tu avais des confidents parmi les fermiers ?
Oui bien sûr ! Adeline au début, Célyne Durand, Surya Bonaly (ma grande amie), mais aussi Greg, David.... On s'est confié beaucoup de choses. D'ailleurs on va se revoir, c'est certain.
 
Comment as-tu géré la distance avec ta famille ?
C'est dur, surtout parce que j'ai un petit ami. Mais je crois que ça a renforcé ma force de caractère. Olivier le ranger a aussi été très important, on a beaucoup parlé lui et moi.
 
Peux-tu nous en dire plus sur le béguin de Surya pour Olivier ?
Toutes les filles le trouvaient mignon mais il n'y a rien de plus...
 
Quels sont tes projets pour la suite ?
Oh je ne sais pas... Je vais prendre le temps de réfléchir. Plusieurs personnes m'ont conseillé de faire du cinéma. Je n'ai pas fait la Ferme pour avoir des propositions, on verra.
 
Crains-tu de découvrir des critiques dans la presse ?
Je n'ai aucune crainte ! Le pire a déjà été écrit ! Mais je suis lucide, on me le ressortira toujours, c'est comme ça ! Dorénavant je suis plus forte, l'affaire avec Entrevue est close, j'ai obtenu gain de cause. Je n'ai pas attaqué pour l'argent mais pour qu'on reconnaissance un préjudice. C'est moi la victime dans l'histoire !
 
Comptes-tu enterrer la hache de guerre avec Geneviève de Fontenay ?
Je suis parée mais vous savez je ne m'occupe plus d'elle. Miss France, c'est du passé, je n'ai plus rien à voir avec elle et le public a pu se rendre compte de qui j'étais vraiment. Dans la Ferme, je n'ai pas joué un rôle, j'étais moi-même. Je suis heureuse d'avoir pu rectifier le tir. 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience