En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kate Middleton topless : "une attaque grotesque et injustifiable"

Article par Pauline HOHOADJI , le 14/09/2012 à 11h49 , modifié le 14/09/2012 à 18h04 0 commentaire

Les représentants du couple royal n'ont pas tardé à réagir à l'annonce vendredi par Closer de la publication en une du magazine de clichés topless de la Duchesse de Cambridge.

La famille royale est en ébullition depuis l'annonce jeudi de la publication en une de Closer de clichés seins nus de Kate Middleton (lire : Kate Middleton: des photos topless publiées en France). Epiés par la presse, la Duchesse de Cambridge et son mari, le Prince William, auraient été surpris par des paparazzis lors de leurs vacances françaises dans le Lubéron.

Alors que la nouvelle des clichés s'est répandue comme une trainée de poudre dans le monde et ce en quelques heures, la famille royale a, selon l'AFP, joué la carte de la prudence en attendant l'authentification des clichés pour réagir. Il n'aura fallu que quelques heures aux représentants de Buckingham Palace pour confirmer l'authenticité des photos. Une source proche de la famille royale a ainsi confié à l'AFP : "les photographies sont authentiques" avant de révéler au passage que le Prince William et sa femme étaient "en colère et atterrés."

Si le Prince et la Duchesse de Cambridge sont "affligés", la famille royale toute entière accuse le choc et voit rouge. Dans un communiqué réalisé par leur porte-parole et transmis à la presse, le Palais de Buckingham déclare : "Nous estimons qu'une ligne rouge a été franchie. Le palais est en train de consulter des avocats français pour voir quelles sont les options possibles. Nous ne sommes pas familiarisés avec la loi française et nous avons donc besoin de consulter. "

Alors que les représentants du couple royal ont commenté le scandale en déclarant qu'il s'agissait "d'une atteinte à la vie privée grotesque et totalement injustifiable", un proche de Kate Middleton et du Prince William a affirmé quelques heures plus tôt à l'AFP : "Leurs altesses sont affligées d'apprendre l'existence présumée de ces photos. Cet incident, s'il s'avère, nous renverra quinze ans en arrière (à l'époque de la Princesse Diana traquée par les paparazzis ndlr)".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience