En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Justin Bieber se la joue "tête à claques" face aux enquêteurs

Article par J.C. , le 11/03/2014 à 11h14 , modifié le 11/03/2014 à 18h11 0 commentaire

Le chanteur Justin Bieber était entendu pour une affaire de coups présumés sur un garde du corps. Pendant son interrogatoire, le canadien de 19 ans a démontré toute son arrogance.

Désagréable, méprisant, arrogant, insolent, impertinent, insultant, irrespectueux... Quel terme est le plus adapté pour qualifier l'attitude de Justin Bieber pendant sa déposition ? A vrai dire, tous sont valables, sans exception. Le jeune chanteur a pris de haut les enquêteurs qui l'entendaient pour une affaire de coups portés par son garde du corps à un photographe.
 
Le site TMZ s'est en effet procuré les enregistrements vidéo de son interrogatoire et son comportement ne traduit pas l'importance de la situation. Sur ces images, on voit un Justin Bieber laconique mais sûr de lui. "Vous vous souvenez de ma question un peu plus tôt ?", lui demande par exemple un enquêteur. "Non, je dois dire que je n'écoutais pas vraiment", répond tout simplement le jeune homme. "Votre question n'a aucun sens", va-t-il même jusqu'à rétoquer un peu plus tard.
 
"Ne me demandez plus jamais rien sur Selena Gomez"
 
Toute sa déposition se passe sur ce ton. L'artiste se rie des forces de police, mais s'énerve aussi. Notamment lorsqu'on évoque son ancienne petite-amie Selena Gomez. "Ne me demandez plus jamais rien sur elle", lance-t-il. Les policiers l'interrogent également sur le rôle d'Usher, qui l'a fait émerger, dans sa carrière. "Usher ? Oui, ce nom m'est familier. Mais j'ai été découvert sur Youtube. Ça a été déterminant pour ma carrière", répond-il sans rire. Suite à quoi il s'agace et demande plein d'arrogance : "Est-ce une interview ou une déposition ? Je suis un peu perdu".
 
La dernière séquence diffusée entre plus dans les détails de cette agression. "Avez-vous sanctionné le garde du corps ?", lui demande-t-on enfin. "Est-il mon fils ?", réplique-t-il en ricannant, avant de lancer un clin d'œil à la caméra... Bref, l'interprète de Baby ne se sort plus de ses démêlés avec la justice. Il est également poursuivi à Toronto pour une histoire d'agression envers un conducteur de limousine. Le procès a été renvoyé au 14 avril prochain. S'il n'est pas impliqué dans une nouvelle affaire d'ici là...

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience