En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Justin Bieber : l'hôtel australien veut conserver ses graffittis

Article par Clémence FLOC'H , le 30/11/2013 à 12h41 , modifié le 30/11/2013 à 13h09 0 commentaire

Prié par le maire de venir nettoyer ses graffitis laissés sur le mur d'un hôtel australien, Justin Bieber va être épargné d'une telle corvée : l'hôtel souhaite garder les dessins.

Justin Bieber a fait une nouvelle fois parlé de lui. Le chanteur a en effet décidé de taguer l'hôtel dans lequel il résidait dans la ville de Gold Coast, à proximité de Brisbane sur la côte est, dessinant un fantôme Pacman et des personnages de bande dessinée. Une attitude qui n'a pas été au goût du maire de la ville, Tom Tate : "Si une personne normale faisait ça, il se prendrait entre 80 et 100 heures de travaux d'intérêt général. Viens donc ici et nettoie, et on sera content !". Selon lui, Justin Bieber ne doit pas avoir droit à un traitement de faveur à cause de sa célébrité et doit être traité comme un adolescent normal. (Lire notre article : Justin Bieber sommé de venir nettoyer ses graffitis) Le maire de Gold Coast considère que le chanteur doit commencer à répondre de ses actes : "Nous avons tous été jeunes, mais là il a fait quelque chose de vraiment bête". Avant de conclure : "Je lui donne l'occasion de se racheter et lui demande de traiter la ville aussi bien que ses fans le traitent" Mais ça, c'était juste avant que l'hôtel n'intervienne ! Pas peu fier de cette nouvelle notoriété, l'établissement a donnél'autorisation à Justin Bieber de continuer ses graffitis sur le mur. 

"Il a demandé , et nous avons dit OUI" a ainsi publié sur facebook l'hôtel en question. Le maire ne s'est pour le moment pas exprimé suite à l'intervention de l'établissement. 

A lire également : 

Justin Bieber : la police vient chez lui trois fois en une nuit

Justin Bieber écourte son concert argentin pour cause de vomissements

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience