En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Justin Bieber à l'église, l'heure de la rédemption ?

Article par O. de A. , le 10/09/2013 à 09h13 , modifié le 10/09/2013 à 10h00 0 commentaire

Justin Bieber, plus connu pour ses fraques, s'est rendu à la messe dominicale. Un moment qui l'a bouleversé et qu'il a partagé sur Twitter.

Les vertus de l'église auront-elles un effet sur Justin Bieber ? La question se pose à l'heure où le jeune chanteur multiplie les frasques et semble touché par la grâce religieuse. Enfin presque... Car l'interprète de "Baby" remplit plus les colonnes de la presse à scandales que les éloges sur ses performances musicales, même s'il conserve une communauté de fans très mobilisée. Le protégé d'Usher a encore surpris tout le monde ce week-end. Point de bagarre médiatisée ou de frasque mêlant la police (Lire aussi : Justin Bieber refait parler de lui au volant). Non à présent il détonne dans un registre qu'on ne lui connaît pas.

En effet l'ex petit-ami de Selena Gomez a assisté à une messe un peu spéciale ce dimanche 8 septembre. Sitôt la cérémonie religieuse terminée, il a tweeté : "J'envoie tout mon amour à Carl Lentz pour son incroyable sermon ce matin à l'église. Je t'aime mec. Je me suis effondré aujourd'hui".

Justin Bieber effondré par l'évocation de Dieu, voilà qui laisse pantois. Il a en tous cas bu les paroles de Carl Lentz, surnommé le pasteur punk. Aux nefs classiques, il préfère une salle de concert à New York. Il y prêche sur fond de music Pop. Look de hipster séduisant, mèche sculptée, crâne rasé sur les côtés, tatouages et barbe soigneusement taillée, il déménage dans les rangs de l'église. Voilà sans doute pourquoi il fait tant d'effet au jeune homme de 19 ans, tatoué et ivre du star-system. En attendant que Justin Bieber rejoigne les ordres version pop rock, il a présenté ce week-end son nouveau documentaire "Believe" au Festival du Film de Toronto. Un futur succès au box-office ? A l'aune de son précédent documentaire "Never say never" qui reste le film musical le plus rentable, il y a de fortes raisons d'y croire... Believe !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience