En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jude Law demande un test de paternité

Article par Judith Lowski , le 02/10/2009 à 10h08 , modifié le 02/10/2009 à 10h21 1 commentaire

Nouveau rebondissement dans l'affaire du bébé ultra-médiatisé de Jude Law : non seulement ce dernier ne peut se dégager du temps avant décembre pour le voir, mais en plus il exige un test de paternité.

Il y a des bébés qui sont attendus et il y en a d'autres qui semblent tomber au plus mal. C'est la triste impression que donne Jude Law, depuis que la jeune femme avec laquelle il a conçu Sophia, a annoncé sa grossesse - et l'a médiatisée sur internet. Certes, il n'était pas, dit-il, amoureux de Samantha Burke, et ne désirait pas d'enfant avec elle. Leur idylle avait été de courte durée.

Néanmoins, si dans un premier temps il a semblé, en gentleman, assumer cette quatrième paternité non désirée et a annoncé que son enfant ne manquerait de rien, Jude Law s'est ravisé. Et c'est en véritable goujat qu'il a déclaré que son emploi du temps ne lui permettait pas de voir Sophia avant le mois de décembre et surtout ... qu'il demandait un test ADN.

Une source confie au journal britannique News of the World : " tant qu'il ne sera pas sûr à 100% qu'elle est sa fille, il communiquera par avocats interposés. S'il est le père, il remplira ses obligations vis-à-vis de l'enfant  ". Quel que soit le résultat de ce test qui déterminera la filiation de Sophia, on ne peut que souhaiter à la petite fille de grandir entourée d'amour. Avec ou sans Jude Law.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience