En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Johnny Hallyday : "Les artistes font un métier où la retraite n'existe pas vraiment"

Article par Bénédicte de Montvallon , le 14/06/2013 à 10h56 , modifié le 09/08/2013 à 10h45 0 commentaire

Sa tournée, sa série de concerts à Bercy, sa carrière ... le rockeur préféré des Français revient sur son parcours à la veille de son 70° anniversaire.

Invité hier du journal de 20 heures de Gilles Bouleau sur TF1, Johnny Hallyday est revenu sur son actualité chargée. L'idole des jeunes fête ses 50 ans de carrière et va entamer ce soir sa 181° tournée avec une série de trois concerts à Paris-Bercy.  A la veille de son 70° anniversaire, il a reconnu avoir eu une vie passionnante grâce à son métier et au soutien du public. Interrogé sur une éventuelle retraite, sa réponse est sans appel et devrait rassurer plus d'un fan : « Les artistes font un métier où la retraite n'existe pas vraiment ».
 
Sur un répertoire de 1 000 chansons, TF1 a réalisé un montage reprenant quatre de ses plus grands tubes, comme « Les Portes du pénitencier » et « Allumer le feu ». Qualifié par Gilles Bouleau de « caméléon rockeur qui a épousé l'esprit du temps » et traversé toutes les époques, Johnny Hallyday a confessé n'avoir jamais fait de plan de carrière : « Quand j'ai commencé, j'avais 15 ans et demi. Je ne pensais même pas à 18 ans continuer à faire ce métier. C'est le public qui a fait en sorte que je sois toujours là aujourd'hui ».
 
Evoquant Charles Aznavour, autre monstre sacré de la chanson française, il l'a décrit comme son « père spirituel » et déclaré toute l'admiration qu'il a pour lui. Gilles Bouleau a souligné leur point commun concernant leur présence scénique. « Quand je monte sur scène, j'oublie que je suis Jean-Philippe Smet, je deviens Johnny Hallyday. C'est surtout le contact avec le public qui est important pour moi ».
 
Le chanteur a également répondu aux questions posées par des internautes. Interrogé sur le choix de Bercy plutôt que d'un stade, il a justifié cette décision par la possibilité de mieux voir son public sans être soumis aux contraintes climatiques. Il a enfin reconnu avoir toujours le trac avant de monter sur scène, même en sachant que le public qui vient le voir lui est tout acquis.
 
Le concert de demain soir sera retransmis en direct sur TF1 à partir de 20h50.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience