En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

John Galliano : verdict du procès ce jeudi

Article par , le 08/09/2011 à 09h47 , modifié le 08/09/2011 à 10h20 0 commentaire

Incriminé pour injures racistes et antisémites, John Galliano, sera jugé ce jour. Un verdict attendu qui devrait orienter son avenir. Il souhaiterait ouvrir sa propre maison.

John Galliano parviendra-t-il à se remettre à flot suite à son procès pour injures racistes et antisémites ? En février dernier, l'ancier couturier de la maison Dior était interpellé suite à son altercation avec deux touristes à la terrasse du bar La Perle, dans le 3e arrondissement de Paris. Pendant 3/4 d'heure, les plaignants s'étaient fait copieusement insulter, notamment de "sale gueule de juif". Le 22 juin dernier, John Galliano avait fait profil bas au cours d'un procès à guichet fermé. Il avait plaidé plusieurs addiction, expliquant qu'il n'avait que peu de souvenirs des deux soirées de dérapages dont on l'accusait (en février 2011, et en octobre 2010).

En juin, le couturier était rentré par une porte dérobée, son portrait tout de même capturé par des photographes, le visage fatigué, en détresse.

"Le racisme du quotidien"

John Galliano a donc invoqué ses addictions et le surmenage, présentant ses excuses. Le procureur, qui a requis 6 mois d'emprisonnement et 22.000 euros d'amende, avait alors admis qu'elle ne considérait pas Galliano comme 'un théoricien du racisme anti-juif ou anti-jaune. C'est le racisme du quotidien, des parkings et des supermarchés qui est pitoyable et effroyable". Digne de pitié, John Galliano l'est sans doute, victime du stress, de l'alcool et de la drogue. Le couturier de 50 ans se remettra-t-il en selle après cette descente aux enfers, montera-t-il sa propre maison comme il en aurait le projet ? Si on dit que le mariage de Kate Moss était déjà une étape salvatrice pour John Galliano, le verdict attendu ce jeudi 8 septembre à 13h30, en l'absence du couturier pour éviter la surmédiatisation, marquera un tournant.

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience