En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

John Galliano, sa "victime" le défend !

Article par , le 10/03/2011 à 16h11 , modifié le 10/03/2011 à 17h08 1 commentaire

Alors que la machine judiciaire est en route suite à l'altercation de John Galliano avec deux touristes à Paris, le plaignant a exprimé ses regrets sur la violence de l'accusation.

Antisémitise, racisme. Ce sont les accusations qui pèsent sur l'ancien couturier de Dior, déjà limogé par la maison après qu'on a découvert son comportement récent à la terrasse du café La Perle. Indéniablement, les propos rapportés étaient violents, étaient racistes, étaient antisémites. Mais alors que l'affaire fait jaser le monde de la mode et bien au-delà, l'homme qui a porté plainte contre John Galliano tient à défendre l'accusé.

 

Dans une interview du Parisien ce jour, le témoin explique : "Je ne crois pas qu'il soit raciste, ni antisémite (...) Je suis convaincu que ses mots ont dépassé sa pensée". Il ne connaissait pas le créateur au moment de l'altercation mais il a surtout le sentiment d'avoir vu quelqu'un d'épuisé, d'avoir assisté à un dérapage incontrôlé : "Depuis cette histoire je me suis renseigné sur son travail. J'ai vu qu'il mettait en avant les différences et qu'il mélangeait les cultures dans ses défilés. Je crois, surtout, qu'il est très malade et que c'était pour lui, avant tout, une provocation"

 

Face à l'emballement médiatique et au reniement dont le couturier fait l'objet dans le monde de la mode, la victime hésiterait à retirer sa plainte si la machine judiciaire n'était pas déjà en route. "Pour moi, il s'agit d'une simple dispute de bar. John Galliano ne mérite pas ça. Je ne veux pas qu'on le détruise comme ça". John Galliano, pour sa part, n'a pas opéré un tel mea culpa. S'il a prononcé des excuses, il nie avoir tenu des propos antisémites, même en état d'ébriété. La décision sera prise au tribunal, l'audience aura lieu au deuxième semestre 2011. John Galliano risque 6 mois d'emprisonnement et 22 500 euros d'amende.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience