En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

John Galliano fait profil bas durant son procès

Article par Nina FAUCHAND , le 23/06/2011 à 10h19 , modifié le 23/06/2011 à 10h31 0 commentaire

Interrogé par le tribunal de Paris hier, John Galliano s'est expliqué sans faire de vagues. Il a expliqué ses dépendances diverses et fait amende honorable.

Elles étaient attendues, les explications de John Galliano, hier par la XVIIe Chambre correctionnelle de Paris. Et le couturier ne s'est pas fait prier.

 

Interrogé dans le cadre de son procès pour injures raciales, Galliano n'est pas resté muet. L'homme a expliqué qu'il avait souffert de pressions liées à son travail et qu'en aucun cas il ne pensait ce qu'il disait lorsqu'il avait proféré les diverses insultes : « J’ai perdu un ami très cher, Steven Robinson. Il me préservait de tout afin que je me concentre uniquement sur mes créations. Après sa mort, je n’avais plus personne pour me protéger. Je subissais des attaques d’angoisse, de panique. Pour surmonter la charge croissante de travail et la pression médiatique, je devais prendre des cachets. »a-t-il expliqué, racontant son accoutumance au valium, aux somnifères et à l'alcool. Et d'ajouter : « J'ai toujours condamné le racisme et l'antisémitisme. »

 

Vêtu d'un sobre costume noir, John Galliano avait visiblement compris les enjeux de son procès et retenu la leçon de ses ultimes frasques. Jugement le 8 septembre...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience