En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jennifer Lopez n'aime pas qu'on touche à son image

Article par Mourad LAHDIL , le 26/02/2009 à 16h30 , modifié le 26/02/2009 à 16h33 1 commentaire

Jennifer Lopez et son mari Marc Anthony attaquent en justice une société, qui aurait utilisé leur image à des fins publicitaires sans leur accord.

Un fabricant anglais de landaus, Silver Cross, vient d’énerver Jennifer Lopez. Et vous allez voir, quand Jennifer s’énerve, c’est à hurler de rire. Elle et son mari Marc Anthony ont déposé une plainte contre la compagnie, qui aurait utilisé une photo de Jennifer, Marc, et leurs deux jumeaux Max et Emme pour promouvoir leurs produits, sans accord préalable.

Jennifer Lopez et Marc Anthony ont déposé hier une plainte contre Silver Cross au tribunal de Los Angeles ; ils l’accusent d’inciter le public à ‘croire qu’ils approuvent et sponsorisent’ la marque. ils réclament au moins $ 5,000,000 de dommages et intérêts, une injonction permanente contre l’utilisation de leurs noms ou image dans toute campagne de la société, et (attention, c’est là que ça devient drôle) toutes les recettes engendrées par l’utilisation de l’image du couple. Est-ce que quelqu’un peut expliquer à Jennifer Lopez que son image est loin d’être suffisamment prestigieuse pour faire vendre… quoi que ce soit ? La compagnie a sûrement perdu une fortune, en diffusant cette publicité : des gens ont dû se faire rembourser leur poussette juste pour ne pas avoir la même que Jennifer Lopez.

Et le coiffeur de Jennifer a dû oublier un ou deux bigoudis dans son cerveau, parce qu’elle semble avoir la mémoire un peu courte : il y a moins d’un an, en mars 2008, elle posait pour le magazine People avec les deux poussettes Silver Cross dans lesquelles elle est censée promener ses jumeaux. L’occasion de se rendre compte à quel point elle a perdu le sens des réalités : les poussettes en question, qui coûtent ,900 pièce, font la taille d’une petite voiture et ont l’air aussi facile à manœuvrer qu’un frigo dans une cage d’escalier. Sérieusement, je préfèrerais encore me faire renverser par un scooter que par un de ces trucs.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience