En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jennifer Lawrence travaille "comme une esclave" selon David O. Russell

Article par Jonathan MURCIANO , le 14/01/2014 à 15h04 0 commentaire

Réalisateur fétiche de Jennifer Lawrence, David O. Russell a dérapé en qualifiant d'esclavage le travail fourni par son actrice sur la franchise Hunger Games.

David O. Russell a peut-être voulu être prévenant avec une actrice qu'il adore et avec laquelle il a récemment tourné Happyness Therapy et le très attendu American Bluff. Il s'est insurgé lors d'une cérémonie de récompenses australienne contre le rythme infernal de travail de Jennifer Lawrence, sa petite protégée. Celle qui vient de remporter le Golden Globe de meilleure actrice dans un second rôle a enchaîné pas moins de 16 films en cinq ans (A lire aussi : Jennifer Lawrence, Lupita Nyong'O... Ces people dont on va parler en 2014).

Proche du burn out

Ce rythme de stakhanoviste a mis hors de lui le réalisateur américain qui a bien vu que Jennifer Lawrence tirait parfois sur la corde et qu'elle n'avait pas été loin de faire un burn out. Pourtant, quand on entend l'actrice en promotion, tout roule pour elle surtout qu'elle est très sollicitée par les producteurs. Beaucoup d'actrices à Hollywood aimeraient avoir un agenda aussi rempli dans les prochaines années.

David O. Russell s'en est surtout pris à son rôle de Katniss Everdeen dans la saga Hunger Games avec le récent tournage des troisième et quatrième volets après le carton au box-office des deux premiers films (A lire aussi : Jennifer Lawrence, winneuse, amoureuse et farceuse aux Golden Globes).

"Je vais avoir de gros problèmes"

"Je vais vous dire ce que je pense vraiment. Cette franchise, ce sont 12 ans d'esclavage. Je sais bien que je vais avoir de gros problèmes en disant ça mais c'est la réalité", a insisté le réalisateur. Il compare le tournage de ces grosses productions à la roue d'une cage de hamster tandis que son film American Bluff aurait été des "vacances" pour Jennifer Lawrence.

Sur Twitter, les réactions n'ont pas tardé à s'insurger contre cette comparaison plus que douteuse. Pour rappel, la jolie blonde aurait reçu un chèque de 10 millions d'euros pour les deux prochains films siglés Hunger Games (A lire aussi : Jennifer Lawrence a bien fêté son Golden Globe).

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience