En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jennifer Lawrence nue : l'actrice réussit à faire retirer ses photos du web

Article par , le 21/10/2014 à 18h03 , modifié le 16/12/2014 à 12h30 0 commentaire

Dans l'affaire des photos d'elle nue publiées sur la toile, Jennifer Lawrence remporte une nouvelle bataille. Après avoir déposé plainte, elle a réussi à faire plier Google. Le géant d'internet a supprimé plusieurs liens redirigeant vers des sites qui hébergeaient ses clichés personnels.

Jennifer Lawrence 1 - 0 Google. L'attaque en justice de l'actrice de la saga Hunger Games a refroidi le tout puissant géant de l'Internet. Google vient en effet de retirer du web plusieurs liens menant vers des sites qui hébergeaient les photos de la star nue, piratées il y a plus d'un mois. A défaut de pouvoir fermer les sites en question, Google a fait en sorte qu'ils n'apparaissent plus dans les pages de recherche.

Afin d'arriver à ses fins, Jennifer Lawrence, par la voix de ses avocats, a porté plainte contre le moteur de recherche pour usurpation de ses droits d'auteurs. Ce n'était pas faute de l'avoir prévenu. Le cabinet en charge de la défense de l'actrice, Mitchell Silberberg & Knupp, avait menacé à plusieurs reprises d'engager des poursuites si rien n'était fait pour tenter de faire disparaître ces photos piratées du web. Et il n'est pas le seul. Début octobre, dans une lettre adressée à Google que s'était procurée le magazine Hollywood Reporter, Martin Singer, l'avocat d'une dizaine de célébrités affectées par le scandale, menaçait Google de poursuites judiciaires. Il avertissait qu'il pourrait demander plus de 100 millions de dollars en dommages et intérêts, et accusait Google de n'avoir pas fait assez pour tenter d'enrayer la diffusion de ces images.

Le Celebgate, un scandale qualifié de « crime sexuel »

« Le fait que je sois une personnalité publique, que je sois une actrice ne veut pas dire que j'ai demandé ce qu'il m'arrive », avait déclaré Jennifer Lawrence dans le Vanity Fair américain du mois d'octobre. Fin août, avec une centaine d'autres stars mondiales, l'actrice de 24 ans avait vu plusieurs photos d'elle nu piratées et atterrir sur plusieurs sites internet. L'affaire est depuis connue sous le nom de Celebgate. « C'est mon corps, et cela devrait être mon choix, et le fait qu'on m'enlève ce choix est absolument dégueulasse. Je n'arrive pas à croire que l'on vit dans un monde où ce genre de choses est possible » avait-elle ajouté.

L'actrice avait même qualifié ce piratage de véritable crime. « Ce n'est pas un scandale. C'est un crime sexuel. C'est une violation sexuelle. La loi doit être changée (...) Le simple fait que quelqu'un puisse être sexuellement exploité et violé, et que la première pensée qui vienne à l'esprit de quelqu'un soit d'en tirer profit... Ça me dépasse complètement. »
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience