En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jennifer Lawrence dénonce les photos de stars nues volées comme un "crime sexuel"

Article par Léa BORIE , le 08/10/2014 à 17h16 , modifié le 09/10/2014 à 11h54 0 commentaire

Jennifer Lawrence s'indigne, s'insurge, hurle à l'injustice et crie son dégoût. L'actrice américaine oscarisée sort enfin de son silence pour exprimer ses sentiments écoeurés, suite à l'affaire des photos de stars volées et diffusées sur le net par un hacker.

L'une des principales victimes des photos intimes volées sur internet sort enfin de son silence. Jennifer Lawrence est revenue pour la première fois sur ce scandale, évoquant à la fois son dégoût et sa peur.

 

L'actrice a profité d'un entretien donné au magazine Vanity Fair US, dans lequel elle fait la couverture pour le numéro de novembre, pour évoquer son ressenti sur le fappening dont elle a été victime, tout comme Kirsten Dunst, Kate Upton, Rihanna, Kim Kardashian, Amber Heard, Avril Lavigne, Mary-Kate Olsen, Scarlett Johansson ou encore Kate Bosworth, mais aussi des actrices françaises et une première victime masculine.


C'est tout d'abord à son activité professionnelle que la jeune femme américaine a pensé, lorsque des photos d'elle dénudée ont fuité sur la toile au début du mois dernier. "J'ai eu tellement peur. Je ne savais pas comment cela affecterait ma carrière", a déclaré Jennifer Lawrence à l'édition américaine du Vanity Fair


L'actrice hollywoodienne, connue pour ses bourdes et ses chutes sur tapis rouges, a ensuite montré le choc et l'injustice éprouvée dans ce drame : "Juste parce que je suis une figure publique, juste parce que je suis une actrice... Je n'ai rien demandé. C'est mon corps, et cela devrait être mon choix. Le fait que ce n'est pas mon choix est absolument dégoûtant".


La comédienne de 24 ans a renchéri, avec toujours plus d'écœurement, en s'indignant : "Je ne peux pas croire que nous vivons même dans cette espèce de monde. Ce n'est pas un scandale. C'est un crime sexuel... C'est une violation sexuelle. C'est dégoûtant. La loi doit être changée et nous devons changer".

Maintenant la tornade passée, l'actrice oscarisée tâche de se reconstruire petit à petit et de tourner la page malgré tout : "Le temps guérit vraiment tout, vous savez. Je n'en pleure plus désormais. Je ne peux plus être fâchée à présent. [...] Je dois juste trouver ma propre paix." 

La comédienne de "Hunger Games" Jennifer Lawrence aurait peut-être gain de cause dans l'attaque en justice de Googleé voquée par une dizaine d'actrices, pour ne pas avoir suffisamment protégé leurs fichiers personnels.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience