En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jennifer Hudson : Son beau-frère condamné à 120 ans de prison

Article par Anas TAZI , le 25/07/2012 à 17h26 , modifié le 25/07/2012 à 19h21 0 commentaire

William Balfour, le beau-frère de Jennifer Hudson a été condamné, mardi à Chicago pour le triple meurtre des membres de la famille de la star.

Près de quatre ans après le drame qui avait ému les Etats-Unis, le verdict est tombé. Le beau-frère de Jennifer Hudson a été condamné à 120 ans de prison mardi à Chicago pour les meurtres de la mère, du frère et du neveu de l'actrice et chanteuse américaine.

Retour en arrière : William Balfour, marié à la soeur de l'actrice, Julia, mais qui vivait  séparé d'elle, été soupçonné du triple meurtre commis en octobre 2008 de son beau-fils, âgé de sept ans, de Darnell Donerson, 57 ans, la mère de Jennifer, et de Jason Hudson, 29 ans, le frère de la star. Les enquêteurs avaient mis trois jours à retrouver le corps de l'enfant.

En mai dernier, il était finalement reconnu coupable. Lui clame depuis toujours son innocence. Mardi encore, Balfour a provoqué un hochement de tête de dégoût de  la part de Jennifer Hudson en lançant : "je l'aimais et je l'aime toujours", au sujet du petit garçon tué par balle.

120 ans de prison supplémentaires...

Des arguments qui n'ont pas convaincu : le juge Charles Burns a prononcé trois peines de prison à vie sans possibilité de liberté conditionnelle, le minimum requis dans le cas d'un  multiple meurtre dans l'Etat de l'Illinois. "Votre âme est aussi sombre que les ténèbres", a-t-il lancé à l'accusé. "Je  ne crois pas que vous ayiez le moindre remords", a-t-il ajouté. Balfour a écopé de 120 ans de prison supplémentaires pour les accusations d'enlèvement, d'effraction de domicile et de possession d'un véhicule volé

Petit revendeur de drogue occasionnel, il était accusé d'avoir agi par vengeance parce que sa femme, Julia, demandait le divorce. L'accusé "était  obnubilé par ses obsessions, par sa jalousie", avait déclaré aux jurés l'adjointe du procureur, durant le procès qui a duré deux semaines.

Cette tragédie dans la famille de la chanteuse et actrice, habitant le sud  de Chicago, était survenue à peine deux ans après que la jeune femme, révélée dans l'équivalent américain de "La nouvelle star" (American Idol), a décroché un oscar pour la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans "Dreamgirls" (sorti en 2007 en France). La chanteuse de 30 ans, qui a sorti l'an dernier son deuxième album "I Remember Me" et chanté "I Will Always Love You", de Whitney Houston, en  février dernier aux Grammy Awards, a assisté à tout le procès, aux côtés de sa soeur, de son compagnon, le catcheur David Otunga, et d'autres proches.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience