En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jean-Luc Delarue voulait dire sa vérité dans un livre

Article par , le 27/08/2012 à 14h21 , modifié le 27/08/2012 à 14h39 0 commentaire

Malmené par les médias, Jean-Luc Delarue avait prévu d'écrire un livre afin d'exorciser ses démons. Il n'en aura pas eu le temps...

Quelques jours après le décès de Jean-Luc Delarue, on en sait plus sur les derniers projets de l'animateur-producteur. Très malade depuis quelques mois, il avait pourtant en tête plusieurs idées de programmes télévisés qu'il aurait voulu produire en plus de Toute une histoire présenté par Sophie Davant. Contraint de céder les rênes de Réservoir prod à son associé, Jean-Luc Delarue était aussi un découvreur de talents comme Laurence Ferrari et Stéphane Plazza.

Et s'il fut l'un des hommes les plus puissants du PAF, Jean-Luc Delarue était aussi un homme complexe et fragile, rongé par ses démons, comme l'expliquait vendredi Nicolas Vollaire de TV Mag sur le plateau de BFM TV lors de l'édition spéciale de la chaîne info.
Depuis plusieurs mois, il travaillait avec l'écrivain et prix Goncourt François Weyergans à l'écriture d'une autobiographie, intitulée Serviteur public, rapporte le JDD. Le journal ajoute que dans cette "bombe éditoriale", l'homme à l'oreillette avait prévu de régler quelques comptes.

Admiré avant d'être traîné dans la boue, l'animateur avait fait le choix de la transparence depuis son arrestation pour possession de drogue et l'annonce de son cancer du péritoine. Sur BFM TV, Laurence Pieau (directrice de la rédaction de Closer) expliquait d'ailleurs comment l'animateur l'avait appelé la veille de la conférence de presse au cours de laquelle il révélerait sa maladie et pris les devants face à la presse people qui enquêtait sur diverses rumeurs le concernant.

Brillant, attachant, fragile, Jean-Luc Delarue avait alors suivi une cure de désintoxication et entrerpris un travail sur lui-même via ce livre, dont il n'a pas écrire qu'une centaine de pages. Blessé de lire certains papiers parus dans la presse qui le dépeignaient comme un froid froid, capable de tous les excès, il voulait se livrer comme il a su faire parler ses invités pendant 25 ans de télé.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience