En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jean-Luc Delarue se confie : " Je me mentais à moi-même "

Article par Eloïse TROUVAT , le 10/11/2010 à 17h40 , modifié le 22/04/2013 à 19h17 0 commentaire

C'est un homme nouveau qui s'est confié à TV Mag. Après avoir été coupé du monde durant plusieurs semaines, Jean-Luc Delarue revient aujourd'hui sur ses problèmes de drogues et d'alcool. Serein et apaisé, il parle enfin ouvertement de sa "maladie".

C'est à Évian que les journalistes de TV Mag ont recueilli les mots de Jean-Luc Delarue. Des mots d'une rare honnêteté. Tout juste sorti de sa cure de désintoxication pour soigner ses addictions à la cocaïne et à l'alcool, Jean-Luc Delarue a voulu posé des mots sur ses douleurs, mais aussi sur la métamorphose qui le gagne depuis sa guérison.
 
« Soulagé, comme libéré d'un poids », l'animateur a parlé sans tabou de la maladie qui l'a poussé à quitter les plateaux de télévision. « Cela faisait longtemps que je voulais arrêter la drogue », a-t-il déclaré. Un monde nocif auquel il a été arraché le 14 septembre dernier. Ce jour-là, la police débarque chez lui au petit matin : arrestation, garde à vue, enquête. Un traumatisme pour le présentateur de « Toute une vie » ? Non, un réel soulagement : « Je savais que c'était désormais fini ». Suite à cet événement, Jean-Luc Delarue se prend en main et part suivre une cure de désintoxication. Là-bas, les premiers jours se révèlent « difficiles », mais l'homme tient le coup pour vaincre cette maladie qu'est la dépendance. Une maladie sur laquelle il ne s'est auparavant jamais confié « par honte » tout simplement. Lors de sa cure, Jean-Luc Delarue saisit tout le danger des produits toxiques qu'il consommait. Là-bas, il apprend à écouter les autres malades et les thérapeutes. Grâce aux groupes de parole, il comprend combien il est « responsable » de sa maladie mais aussi de son « rétablissement ».
 
Ce rétablissement passe par une grande étape : rayer de sa vie « la cocaïne en solitaire » et l'alcool. Viendront ensuite les nouveaux projets de Jean-Luc Delarue : la conception d'un nouveau programme de deuxième partie de soirée et la création d'une fondation où l'homme de télévision travaillera à la prévention contre les dangers de la drogue. Sa mission : prendre la route plusieurs fois par mois pour aller « informer les collégiens et les lycéens sur les dangers de l'addiction aux drogues ».
 
Une belle initiative pour Jean-Luc Delarue qui a longtemps été considéré comme le gendre idéal du PAF. Un projet qui, on l'espère pour lui, se concrétisera dans un avenir proche.
 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience