En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jean-Luc Delarue: sa veuve Anissa dépose plainte

Article par Alexis BOUTÉVILLAIN , le 26/10/2012 à 11h30 , modifié le 26/10/2012 à 12h51 0 commentaire

Jeudi, l'avocat de la veuve de Jean-Luc Delarue, Maître Francis Szpiner, a déclaré sur RTL qu'Anissa, sa cliente, portait plainte contre Kelly, la femme qui a récemment engagé une procédure en reconnaissance de paternité. Explications.

Cette semaine, on apprenait que Kelly, la jeune femme d'origine zaïroise qui affirmait avoir eu une fille -aujourd'hui âgée de 12 ans- avec l'animateur Jean-Luc Delarue -décédé le 23 août à l'âge de 48 ans-, avait engagé une procédure en reconnaissance de paternité devant le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris. Cette jeune femme prétend être la mère de la fille cachée de l'ancien présentateur de Toute Une Histoire, qui aurait ainsi droit à sa part d'héritage. Ce que Maître Francis Szpiner, l'avocat d'Anissa Delarue, a tenu à démentir formellement jeudi, au micro de RTL, profitant de l'occasion pour annoncer que lui et sa cliente allaient déposer plainte pour tentative d'escroquerie au jugement, faux, usage de faux et faux témoignage.
 
Maître Francis Szpiner a affirmé qu'en fait, la procédure engagée par la jeune femme ne datait pas d'aujourd'hui. Elle aurait été lancée du vivant de Jean-Luc Delarue: «Et il s'en indignait, parce qu'il voyait une gamine en train d'être conditionnée par sa mère», précise l'avocat d'Anissa Delarue, qui ajoute, au sujet de l'identité de cette jeune femme: «En réalité, ce n'est pas la fille de Jean-Luc Delarue, mais la cousine lointaine d'Aurore Brossard, qui prétendait être la fille d'Yves Montand.» Selon Maître Francis Szpiner, il est temps que cette offensive médiatique cesse. Et pour cela, «nous allons prendre les mesures qui s'imposent, puisque les pièces qui accompagnent cette requête sont pour nous soit des faux, soit un montage photos, soit des mails trafiqués.»
 
La bataille judiciaire est donc loin d'être terminée autour de l'héritage de Jean-Luc Delarue. «Il a tenu des dispositions testamentaires très claires. Il a voulu protéger sa femme Anissa», rappelle Maître Francis Szpiner sur les ondes de RTL. Selon Le JDD, la jeune femme n'aurait «jamais voulu médiatiser cette affaire», révélée d'après elle par Maître Jean-Pierre Millet, un avocat qui n'est plus le sien depuis début octobre. «Il s'agit d'un confrère parfaitement estimable», souligne Maître Francis Szpiner. De son côté, la jeune femme aurait simplement souhaité obtenir une reconnaissance sentimentale de son histoire... Affaire à suivre.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience