En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jean-Luc Delarue : le feuilleton continue

Article par Aurelya BILARD , le 27/10/2012 à 11h14 , modifié le 27/10/2012 à 11h27 0 commentaire

En début de semaine, l'affaire Jean-Luc Delarue prenait un nouveau tournant avec la révélation d'une fille cachée.

Le 21 octobre, le Journal du dimanche (JDD) annonçait un énième rebondissement dans l'affaire Jean-Luc Delarue. L'animateur-producteur aurait une fille cachée de 12 ans.

Kelly, la mère de l'enfant avait entamé une procédure en reconnaissance de paternité dès le 12 juin devant le Tribunal de grande instance de Paris. Une audience, pour fixer les modalités d'un test ADN, était prévue le 11 septembre. Mais, la star du petit écran est décédée d'un cancer de l'estomac le 23 août, bien avant que cette situation puisse être clarifiée.

Me Jean-Pierre Millet, désormais ancien avocat de Kelly, avait déclaré dans les pages du JDD : "Pendant des mois, ma cliente lui a envoyé des messages auxquels il n'a jamais répondu, préférant laisser ses appels à l'aide sans réponse, c'est la raison pour laquelle, au printemps dernier, nous avons lancé cette assignation." Il précise qu'elle "n'a jamais voulu médiatiser l'affaire. Elle voulait faire confiance à la justice".

Quelques jours plus tard, c'est dans les pages du magazine VSD que Kelly a souhaité donner sa version des faits, "bouleversée" par les révélations de son ancien avocat. Elle a expliqué avoir été régulièrement en contact avec l'animateur, ayant avec lui des "discussions à l'amiable, sans bruit, sans disputes, sans reproches et sans demande d'argent". Elle raconte que Jean-Luc Delarue avait envie de régler cette histoire, mais après son mariage avec Anissa.

Mais la veuve de Jean-Luc Delarue ne l'entend pas de la même oreille. Le 25 octobre, son avocat Me Francis Szpiner a déclaré sur l'antenne de RTL qu'elle déposait plainte pour tentative d'escroquerie au jugement, faux, usage de faux et faux témoignage. "En réalité, ce n'est pas la fille de Jean-Luc Delarue, mais la cousine lointaine d'Aurore Brossard, qui prétendait être la fille d'Yves Montand", s'est-il insurgé. "Nous allons prendre les mesures qui s'imposent, puisque les pièces qui accompagnent cette requête sont pour nous soit des faux, soit un montage photos, soit des mails trafiqués", a-t-il ajouté.

L'héritage de Jean-Luc Delarue sera-t-il divisé en trois parts ? En effet, dans son testament, l'animateur-producteur confie ses biens uniquement à son épouse et à son fils, né d'une précédente union.


 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience