En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jean-Luc Delarue : " L'été dernier, j'ai cru mourir à cause de la drogue "

Article par Emilie LOPEZ , le 25/02/2011 à 10h37 0 commentaire

Jean-Luc Delarue a débuté sa tournée contre la drogue. Et ce dernier s'est montrée particulièrement ému et émouvant face à son public...

Annoncée depuis quelques mois, la tournée de Jean-Luc Delarue contre la drogue a commencé ce jeudi 24 février par une escale à Quimper (Finistère) dans le lycée privé Le Likès. L'animateur, qui se bat contre son addiction, a décidé de faire partager son expérience, pour prévenir les jeunes et les parents des dangers de la drogue.

 

Dans un auditorium archirempli, ce dernier s'est exprimé pendant une vingtaine de minutes, sans tabou. Et, selon les témoins présents dans la salle, Jean-Luc Delarue semblait particulièrement ému, et quelque peu mal à l'aise. « Adolescent j'étais mal dans mes pompes. Je n'étais pas très bon à l'école alors que mon frère si. Quand j'ai commencé à boire en soirée, dès l'âge de 13 ou 14 ans, ça me faisait du bien » raconte-t-il, souhaitant, semble-t-il, se montrer totalement à nu. « Mes parents étaient cool, ils fumaient avec leurs amis, alors je fumais avec eux, c'était normal, ça faisait parti du quotidien »

 

Concernant la cocaïne, cette drogue qui l'a fait plonger, il raconte : « Je ne suis pas tombé dedans du jour au lendemain. Mais j'ai vu que ce produit me permettait d'échapper à un mal-être, de mettre tout ça sous cloche. » Des années de dépendance qui l'ont mené au pire, et ont connu leur apogée il y a quelques mois, après quatre ans et demi de prises. « L'été dernier, j'ai cru mourir. Pendant que j'écrivais mon livre intitulé «Jean-Luc et moi», j'ai repris de la drogue : beaucoup de cocaïne, des médicaments et de l'alcool. Un soir, ma fiancée m'a même retrouvé nu au milieu du salon, je m'étais évanoui. Elle a dû appeler le Samu, moi, je ne me souviens de rien. »

 

Il évoque ensuite son arrestation, jugée « salvatrice » car enfin, ce dernier trouvait une échappatoire et une façon de se sortir de sa dépendance... Une première conférence marquante, qui n'est le début d'une longue série : Après Quimper, l'animateur se rendra le 10 mars à Avesnes-sur-Helpe, à Tourcoing le 11, puis Metz, Besançon, Chambéry, Mayenne, Toulouse, Castres.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience