En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jean-Claude Brialy : mort d'un dandy

Article par , le 17/08/2007 à 00h00 , modifié le 08/02/2008 à 09h20 0 commentaire

L'acteur français, âgé de 74 ans, est décédé à son domicile le 30 mai, des suites d'un cancer. Lui qui avait été l'incarnation du jeune premier de la Nouvelle vague était devenu une figure mondaine incontournable. En 50 ans de cinéma, il a tourné dans plus de 185 films.

Né en Algérie en 1933, Jean-Claude Brialy avait très tôt choisi d'emprunter la voie artistique en s'inscrivant au Conservatoire de Strasbourg où il avait obtenu le premier prix de comédie, puis au Centre d'art dramatique de l'Est. Pendant son service militaire à Baden-Baden, c'est au service cinéma des armées qu'il avait été affecté. Bref, entre Brialy et le septième art, c'était une longue histoire.

Sa filmographie exemplaire rassemble un nombre impressionnant de collaborations avec des cinéastes prestigieux. Il avait débuté en 1956 dans Elena et les hommes de Jean Renoir, puis enchaîné avec Louis Malle, dans Ascenseur pour l'échafaud et Claude Chabrol qui l'avait révélé dans Le Beau Serge. Il était ensuite devenu le jeune premier préféré des cinéastes de la Nouvelle vague : Truffaut, Rohmer, Godard, tous l'avait choisi. Quand il ne tournait pas au cinéma - souvent un, voire plusieurs films par an - Jean-Claude Brialy touchait au théâtre ou à la réalisation.

Cette carrière édifiante et son tempérament amuseur avaient fait de lui un épicurien touchant et l'incarnation du dandy de la vie mondaine parisienne. Il laisse derrière lui plus de 185 rôles souvent attachants, la réalisation d'une dizaine de films, ainsi que plusieurs livres de souvenirs dont Le ruisseau des singes (2000) et J'ai oublié de vous dire en 2004.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience