En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

James Franco : "J'ai une connaissance intime de l'homophobie"

Article par , le 22/10/2013 à 12h26 , modifié le 22/10/2013 à 13h16 0 commentaire

James Franco revient sur son statut d'icône gay à l'occasion d'un entretien accordé au magazine Têtu. S'il préfère les femmes, il a vécu l'homophobie dans sa jeunesse...

Depuis son rôle dans "Harvey Milk", James Franco connaît une ascension fulgurante dans le baromètre populaire gay. Dans ce film, il campait le petit-ami du héros incarné par Sean Penn. Il revient sur cette expérience dans les colonnes du magazine Têtu : "Une des plus importantes expériences de sa vie". "J'ai énormément de tendresse pour Scott, le peronnage que je joue dans le film. C'est un film crucial pour les droits des homosexuels, pour la culture gay et aussi pour la mémoire de Harvey Milk, mais j'aime à penser que c'est plus que ça. Pour moi c'est une histoire universelle. Je tournerais n'importe quel film avec Gus Van Sant".

Il regrette de ne pas être gay

La question de son homosexualité a souventé été posée dans les médias. Il répond à présent : "Est-ce que je suis gay ? Non. Et c'est le grand regret de ma vie ! Concernant mon image publique, il y a des choses que je maîtrise et d'autres que je ne maîtrise pas. A bien y réfléchir, ça ne date pas d'aujourd'hui, au lycée j'étais déjà harcelé par des petites brutes qui me traitaient de 'pédale'. C'est pour ça que, tout en étant hétéro, j'ai une connaissance intime de ce qu'est l'homophobie, car moi aussi je l'ai subie dès mon plus jeune âge". 
A travers ses propos, James Franco espère dissiper les doutes sur sa vie privée mais tient farouchement à lutter contre les discriminations. Cette interview a dès lors pris des airs de tribune en soutien au mariage pour tous : "L'idée même de discrimination me rend dingue. C'est très dur pour moi de l'accepter (...) Je voudrais l'égalité mais aussi que les homos, les lesbiennes et les trans puissent garder la possibilité de mener une vie rebelle". Engagé et soucieux du respect des droits, le chouchou d'Hollywood qui avait tout de même fait un flop en présentant les Oscars en 2011, ne manque pas d'humour. Il a soutenu une jeune fille éplorée, plaquée par son boyfriend. Lire aussi : "James Franco aide une jeune fille à se venger de son ex".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience