En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jamel Debbouze dévoile son côté gay-friendly dans "Têtu"

Article par Jordan GREVET , le 16/11/2011 à 15h32 , modifié le 16/11/2011 à 20h27 0 commentaire

Actuellement sur les planches avec son nouveau spectacle, Jamel Debbouze fait la couverture du dernier numéro de "Têtu". Dans l'interview qu'il accorde au magazine, l'humoriste s'affiche plus gay-friendly que jamais.

Jamel Debbouze en couverture de Têtu, il fallait y penser. En effet, l’humoriste n’est pas forcément la première personne qui vient à l’esprit pour illustrer un magazine destiné à la communauté homosexuelle. Pourtant, Jamel est bien plus gay-friendly qu’il en a l’air. Comme le rappelle Têtu, le comédien, actuellement sur les planches avec son nouveau one-man show Tout sur Jamel, a signé en juin dernier une pétition dans Le Monde appelant à la dépénalisation universelle de l’homosexualité. "C’était naturel pour moi. Je ne peux pas défendre ma cause et ne pas défendre celle des autres", explique l’humoriste dans les colonnes du magazine, ajoutant que "l’un des maux de notre société, c’est le communautarisme". "Si on ne défend pas les gens qui nous rassemblent, on ne s’assemblera jamais", ajoute-t-il.

A titre personnel, Jamel Debbouze se déclare également favorable au mariage pour les homos. "Les gens devraient pouvoir faire ce qu’ils ont envie de faire", affirme-t-il, avant de frapper un coup sur le gouvernement : "Normalement, c’est à l’Etat de faire évoluer les mentalités, d’élever le niveau. Mais pour l’instant, c’est le peuple qui élève le niveau".

"Je me suis fait draguer par des mecs un milliard de fois !"

Derrière ces déclarations, Jamel affiche clairement ses idées politiques. "Oui, je suis de gauche, et ça ne date pas d’hier", affirme celui qui avait soutenu Ségolène Royal pour la présidentielle de 2007 et n’hésite pas à dénoncer le sarkozysme dans ses spectacles. Des opinions qui découlent de sa jeunesse difficile dans "les quartiers". "Quand j’étais jeune, j’étais exclu, on me faisait sentir ma différence", explique "l’enfant de Trappes". "En France, les homosexuels, les femmes et les immigrés sont souvent traités de la même manière. Ils sont obligés de se battre pour leurs droits, simplement pour se faire accepter. Heureusement, les choses bougent", continue l’humoriste.

Interrogé par Têtu sur des sujets plus légers, Jamel, marié à la journaliste Melissa Theuriau avec qui il a deux enfants, avoue s’être déjà fait draguer par des mecs "un milliard de fois". Bien qu’hétéro, le comédien explique aussi qu’il a tout de même dû faire son coming out à son père. "Au moment où j’ai dit à mon père ‘je veux être comédien’, c’était comme si je lui avais balancé ‘papa, je suis homosexuel’. Il m’a jeté. Il ne comprenait pas qu’on puisse être payé pour ça", confie Jamel à Têtu, avant de conclure : "Mes relations avec mon père se sont arrangées le jour où je lui ai payé une voiture". Amis homos qui avez eu de problèmes avec votre père au moment de votre coming out, vous savez quoi faire !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience