En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jamel Debbouze dit tout sur son fils et sur ses engagements

Article par , le 04/02/2009 à 15h27 , modifié le 04/02/2009 à 15h33 2 commentaires

A l'occasion de la sortie de Puisque nous sommes nés, un documentaire qu'il produit, Jamel Debbouze s'est exprimé ce matin sur Europe 1. Avec Marc-Olivier Fogiel, il a évoqué son rôle de producteur, ses engagements et son fils.

Après les casquettes d'humoriste et d'acteur, c'est celle de producteur que Jamel Debbouze porte désormais. Il était ce matin sur l'antenne d'Europe 1 pour parler de Puisque nous sommes nés, un documentaire qu'il produit et qui relate l'histoire bouleversante de deux orphelins au Brésil.
 
Au micro de Marc-Olivier Fogiel, Jamel Debbouze a confié avoir été bouleversé par le récit de ces enfants qui rêvent de s'en sortir et dont les seules préoccupations quotidiennes sont boire, manger et dormir. Toutes proportions gardées, en tant qu'ancien habitant de la cité de Trappes, Jamel Debbouze s'est dit "touché et concerné par la misère" et a déclaré reconnaître encore davantage la misère depuis qu'il l'a quittée. Lorsque le comédien a découvert ce film, il dit avoir été d'autant plus ému par le quotidien de ces orphelins depuis qu'il est lui-même devenu papa. 

Son fils, Léon, est né le 3 décembre 2008 de son union avec Mélissa Theuriau et pour la première fois, il a accepté de confier ce qu'avait été pour lui ce bouleversement. "Quand on devient papa, il y a un truc certain, c'est qu'on change de camp, on passe dans le camp des papas. A tout ce qu'on a vécu, s'ajoute le sens de la responsabilité", a-t-il déclaré à Marc-Olivier Fogiel.
 
Adulte responsable, Jamel Debbouze l'est aussi dans sa vie de citoyen. Il a raconté avoir été touché par les affrontements récents dans la Bande de Gaza et s'est investi dans l'association Un avion pour Gaza qui, en partenariat avec le Secours populaire, a fait acheminer des médicaments aux populations civiles. Jamel Debbouze en a d'ailleurs profité pour évoquer les manifestations qui ont plusieurs fois perturbé les spectacles d'Arthur. L'humoriste a affirmé que l'attitude de ces manifestants était "déplorable" et qu'ils s'enlisaient dans un "faux débat, une perte de temps". Pour lui, "Arthur n'est pas l'ambassadeur d'Israël, c'est un artiste qui fait son travail. On se trompe de colère".
 
Engagé, responsabilisé et investi, du haut de ses 34 ans, Jamel Debbouze incarne aujourd'hui l'image d'un homme épanoui, mais si on lui demande ce que représente pour lui d'être la 9ème personnalité préférée des Français, il répond simplement "c'est un accident, tout ce qui m'arrive est un accident, un gros concours de circonstances". Comme quoi, on peut être l'un des Français les plus populaires et garder une âme d'enfant.  

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience