En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jacques Chirac doit se séparer de Sumo

Article par Aude-Claire ABOUCAYA , le 03/10/2009 à 18h07 0 commentaire

Mordu trois fois par son bichon, baptisé Sumo, Jacques Chirac se voit contraint de se séparer de son toutou.


C'est le site du Parisien, le 2 octobre, qui annonce la triste nouvelle : l'ancien couple présidentiel a dû se résigner à contre-coeur à se séparer du petit bichon maltais au poil frisé blanc.

D'après les déclarations de l'ancienne Première dame de France au quotidien, Sumo n'aurait pas supporté son déménagement de l'Elysée. Le duplex, quai Voltaire, où résident désormais Jacques Chirac et son épouse Bernadette, ne serait pas au goût du petit chien capricieux.

L'animal se serait montré agressif à plusieurs reprises. Surtout à l'égard de l'ancien chef de l'état qu'il a mordu trois fois, dont l'une violemment à la jambe. Sous anti-dépresseurs, Sumo a pété les plombs.

"J'étais en train de lire dans une pièce, il était couché par terre. Mon mari est arrivé, et il a sauté ! Ça saute très haut, un bichon. Il l'a mordu à l'estomac. J'ai eu très très peur, parce qu'il y avait du sang", confie Bernadette Chirac au Parisien. Jacques Chirac qui avait déjà été mordu deux fois a donc décidé de se séparer du bichon, devenu incontrôlable.

Après consultation d'un vétérinaire, le couple a préféré laisser le bichon au comportement de pitt bull dans une ferme de Seine et Marne où il semble plus "heureux".

C'est Martin, le petit-fils de l'ancien couple présidentiel, qui avait offert le bichon à sa grand-mère, pour l'un de ses anniversaires à l'Elysée.

Le chien habitué au jardin de l'Elysée aurait moins bien supporté le déménagement que ses maîtres...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience