En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Jacky au royaume des filles : quand Charlotte Gainsbourg domine les hommes

Article par Pauline HOHOADJI , le 29/01/2014 à 10h29 , modifié le 29/01/2014 à 11h23 0 commentaire

Bien loin de son rôle de nymphomane dans Nymphomaniac Volume 2, Charlotte Gainsbourg incarne une Colonelle surprenante dans le très décalé Jacky au royaume des filles qui sort ce mercredi.

Imaginez un monde où ce sont les femmes qui ont le pouvoir. A Bubunne, une république démocratique et populaire, ce sont elles qui font la guerre et gèrent le pays d'une main de fer, laissant bien peu de choses aux hommes. Ces derniers, soumis, sont cantonnés à la bonne marche des foyers et doivent porter le voile. Voilà le pitch du très décalé Jacky au royaume des filles, le nouveau film de Riad Sattouf, le réalisateur des Beaux-gosses.
Rassemblant notamment Vincent Lacoste, Anémone ou encore Didier Bourdon, ce long-métrage, qui sort ce mercredi, est également marqué par la présence à l'écran de Charlotte Gainsbourg qui joue une épatante Colonelle, dont la mère, la Générale à la tête du pays, lui cherche désespérément un mari contre son gré. Un rôle de composition pour l'actrice qui se glisse à merveille dans l'uniforme taillé pour elle par Riad Sattouf.
Mais sa performance en fille de dictatrice dans Jacky au royaume des filles risque bien d'être éclipsée par un autre film qui sort également ce mercredi : Nymphomaniac Volume 2. Dans ce long-métrage réalisé par Lars Von Trier, Charlotte Gainsbourg se met à nu émotionnellement et physiquement pour incarner une jeune femme, auto-diagnostiquée comme nymphomane, qui raconte sa vie sexuelle à un homme l'ayant trouvée blessée dans une ruelle.
Interrogée par BFM TV, la fille de Jane Birkin est revenue sur ce film, presque pornographique dans sa version non censurée : "Bien sûr qu'il y a une part de masochisme parce que j'aime bien ça, j'aime bien l'idée de me torturer un peu. (...) Pour n'importe quel rôle on s'éprouve un peu, c'est plus ou moins extrême. Avec lui (Lars Von Trier ndlr), c'est vrai qu'il pousse un peu dans les retranchements."
Revenue sur le devant de la scène après le drame qui a ébranlé en décembre dernier sa famille (la mort de sa sœur aînée Kate Barry le 11 décembre ndlr), Charlotte Gainsbourg, très discrète, a pourtant accepté d'évoquer au micro de RTL ce décès brutal survenu alors qu'elle tournait le film Samba d'Olivier Nakache et Eric Tolédano : "Quand j'ai perdu ma sœur, ils mont laissé libre sur le tournage et ont fait preuve d'une gentillesse infinie. Il a fallu reprendre et les premiers temps étaient terribles, surtout une comédie, mais au final, je pense que c'est la seule manière, pas de s'en sortir, mais de rendre les choses vivables. Evidemment, il faut prendre du temps avec sa famille et ne pas occulter mais moi qui ne voulais pas travailler parce que je pensais que je n'y arriverais pas, j'étais forcée et maintenant j'ai peur que ça s'arrête."
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience