En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Interviews : Les Enfoirés nous livrent leurs impressions après spectacle

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 06/03/2009 à 17h11 , modifié le 06/03/2009 à 17h39 5 commentaires

Quelques minutes après la fin de leur spectacle à Bercy, Les Enfoirés font leur cinéma, en janvier dernier, quelques uns des Enfoirés ont accepté de nous livrer quelques impressions.

La diffusion du spectacle des Enfoirés font leur cinéma, c'est ce soir sur TF1. C'est la promesse d'assister sur nos petits écrans à deux heures de spectacle magique où les artistes français vont nous communiquer leur bonne humeur et leur générosité. Nous étions présents lors de l'une des représentations du spectacle en janvier dernier et quelques uns des Enfoirés ont accepté de nous livrer leur sentiment.
 
Ainsi, Maxime Le Forestier, Pascal Obispo, Patrick Fiori, Renan Luce et Kad Merad nous ont livré quelques impressions à chaud. Tous parlent de la nécessité cette année encore de continuer à soutenir les Enfoirés ; Patrick Fiori surtout qui livre son sentiment sur l'importance du spectacle de cette année : "Les années passent et ne se ressemblent pas. Nous n'avons jamais eu autant besoin des Enfoirés et les Restos du cœur n'ont jamais eu besoin d'autant de générosité. Nous demandons beaucoup aux gens à chaque fois, aux artistes, au public, de donner encore, de s'investir et cette année-là est aussi importante que les autres. Une fois par an, on est là, on prend du temps sur nos vies, on est là pour se voir dans les yeux de la photo de Coluche qui nous regarde tous les soirs avant de rentrer sur scène l'air de dire 'soyez bons', 'soyez forts', et voilà ça nous donne beaucoup de courage".
 
En chef d'orchestre de ce spectacle extraordinaire, il y a bien sûr Jean-Jacques Goldman. Ce qui n'empêche pas les autres artistes de lui livrer leurs idées. Ainsi, Pascal Obispo explique leur façon de travailler en ces termes : "On partage nos idées avec Jean-Jacques. Tout le monde propose son idée, pour passer un bon moment avec le public. Christophe Maé a choisi Marre de cette nana là, moi On s'attache, ou encore j'ai choisi de me déguiser en Pinocchio, parce que je trouve cela rigolo". Et Patrick Bruel de préciser : "On donne tous notre sentiment sur deux trois choses, au fur et à mesure on peaufine. Le défi c'est de continuer à réinventer, à avoir ce plaisir d'être ensemble. Cette année il y a en plus un petit quelque chose supplémentaire dans l'ambiance". 
 
Renan Luce, le petit nouveau, explique quant à lui comment Jean-Jacques Goldman l'a contacté : "Un coup de fil de Jean-Jacques, une proposition, et j'ai dit oui tout de suite. Voilà, je sais que c'est fait avec tellement d'humanité que ce n'est pas possible de dire non".
 
Et il semble que Renan Luce et Thomas Dutronc, les deux bizuts de l'année, ont vraiment fait l'unanimité au sein du groupe. Tous s'accordent pour saluer leur gentillesse et leur humilité. "Généralement les petits nouveaux viennent avec le souci de conserver leur image, et ce qui est formidable c'est que ni Thomas ni Renan n'ont eu peur ou n'ont été gênés par le ridicule. Pas un instant ils ont moufté en disant non à quoique ce soit. Et c'est eux qui finissent en dernier à 4h du matin. C'est bien la relève est là", nous explique Maxime Le Forestier, l'un des piliers du groupe.
 
L'exploit de Jean-Jacques Goldman chaque année, c'est de réussir à réunir tous ces artistes, près de quarante. L'exploit, c'est aussi de monter en à peine une semaine un spectacle colossal. "On a une semaine de répétions à Montrouge, tant sur le point de vue musical que pour les mises en place. On est arrivé deux jours avant à Bercy et c'est là que Jean-Jacques voit le spectacle et fait les derniers changements", explique ainsi Maxime Le Forestier. "C'est une comédie musicale montée en une semaine, c'est une prouesse et beaucoup beaucoup de travail", rajoute Patrick Fiori. Et Kad Merad de conclure :"C'est le seul moment où on me permet de mal chanter. Je me sens un peu plus à l'aise. Ce n'est pas très grave de mal chanter. On est tellement bien reçu bien accueilli par tous les artistes que après... (rires) La chanson Aicha avec les nains dans le dos j'ai appris une demi heure avant le spectacle que j'allais le faire, c'est ça les Restos".
 
Voilà, c'est un peu tout ça Les Enfoirés : du travail, de la bonne humeur et surtout l'envie de donner. Les Enfoirés font donc le spectacle cette année encore, cette année encore les Restos du cœur ont besoin de notre générosité. Dès demain, vous pourrez vos procurer le CD et le DVD du spectacle, afin de venir en aide vous aussi aux Restos du cœur et à tous ceux qui en ont besoin.
 
Bon spectacle !
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience