En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Interview Kamel Ouali : "Dracula est une sorte de Roméo et Juliette"

Article par AE , le 04/10/2010 à 10h22 , modifié le 19/01/2011 à 10h59 0 commentaire

Après Cléopâtre, Kamel Ouali dévoilera sa nouvelle comédie musicale, Dracula, à partir du 30 septembre 2011 au Palais des Sports de Paris.

Après "Le Roi Soleil" et "Cléopâtre", pourquoi avez-vous choisi  "Dracula" ?
Kamel Ouali : Je cherchais un thème qui me permette de raconter une belle histoire d'amour avec des univers très marqués, comme ici, le monde des immortels et celui des vivants. Ce sujet m'offre des possibilités très riches en abordant des thèmes originaux comme le fantastique. Je suis très excité à l'idée de développer des choses nouvelles, de travailler notamment autour de l'illusionnisme, de l'hypnose, de la 3D relief et d'explorer ainsi des notions du passé et du présent. Pour moi Dracula est une sorte de Roméo et Juliette, l'histoire d'un homme qui se bat pour retrouver son amour avec toute la complexité d'un personnage hors du commun.

En quoi cette histoire d'amour vous a-t-elle séduite ?
Kamel Ouali : On dit de Dracula qu'il est un tortionnaire, une créature terrible aux pouvoirs surnaturels et un guerrier cruel mais il nourrit malgré tout, le rêve de retrouver la femme qu'il a perdue et qu'il aime par-dessus tout. Cette notion de l'amour qui traverse les siècles est pour moi extrêmement noble. Le jour où Dracula gagne enfin l'amour de Mina, ils vivent une passion tellement renversante qu'elle déstabilisera Mina dans ses croyances. Dracula va l'emmener dans des mondes parallèles, imaginaires et poétiques. Mais cette idylle le conduira à sa perte, puisqu'il mourra par amour.

Pourquoi avez-vous choisi un danseur pour incarner le rôle de Dracula ?
Kamel Ouali : En me documentant et en y réfléchissant, je me suis rendu compte que Dracula devait rester un personnage énigmatique et qu'il ait par conséquent comme seul langage, celui du corps. Mon premier amour est la danse, elle occupe une place importante dans mes spectacles, et je suis toujours très étonné de voir les réactions des fans à l'égard des danseurs. Je pense que le public français est aujourd'hui prêt  à accueillir un danseur en premier rôle d'un spectacle musical. Mais je n'oublie pas les chanteurs qui incarneront bien sûr les autres personnages...

Que pourriez-vous nous dire de l'univers du spectacle ?
Kamel Ouali : Je souhaitais m'inspirer librement du roman de Bram Stoker,  en imaginant de nouveaux personnages. Dracula sera entouré de personnalités très fortes, à la fois décadentes, drôles ou sexy, tandis que l'univers des humains sera plus sobre et classique. Le décor sera grandiose, à la fois baroque et ultra moderne, inspiré de la mode, du design mais aussi de l'architecture. Quant aux effets spéciaux, je réserve quelques surprises au public. Je continue à travailler avec Dominique Borg qui nous prépare des costumes plus étonnants et plus magiques que ceux que nous avons eu la chance d'avoir sur "Cléopâtre" et "Le Roi Soleil".

 
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience