En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

INTERVIEW : Florent de Qui veut épouser mon fils : "On peut être musclé et avoir un cerveau"

Article par , le 29/10/2010 à 10h00 106 commentaires

Estampillé beau gosse musclé de Qui veut épouser mon fils ?, Florent nous livre son expérience et nous parle de sa maman, rencontre...

On a du mal à croire que tu aies besoin de la télé pour trouver une femme, pourquoi avoir fait cette émission ?
J'ai eu l'occasion de passer les castings, l'idée de faire une télé-réalité m'a plu, pour l'expérience et aussi pour la notoriété. Je fais du mannequinat, j'espère que ce programme me permettra de me faire connaître et de décrocher des opportunités professionnelles.

Comment s'est passé le casting ?
Pendant le casting, j'ai rempli une fiche avec plein de questions sur mon style de filles, j'ai pu expliquer par le menu quel était le type de filles que je recherchais.

Et l'idée de faire le programme avec ta mère ?
Elle me connaît bien, je me suis dit que ce serait drôle !

Comment s'est passée la première rencontre avec les prétendantes ?
Très bien, elles étaient gentilles. Mais c'est compliqué de décider en quelques minutes, du coup le physique compte beaucoup...

Etaient-elles à ton goût ?
Plus ou moins selon les filles (rire)

Qu'as-tu appris grâce à l'émission ?
Contrairement à l'image que je peux donner, je n'ai pas trop confiance en moi.
Je ne suis pas le genre de garçons à faire le premier pas. Il ne faut pas se fier au physique.
Qu'est-ce que ça fait d'être regardé « comme un steak » par les filles ? (dixit Florent lors de la première soirée passée avec les filles)
C'est plutôt flatteur, mais le physique ne fait pas tout. Je veux montrer qu'on peut être musclé et avoir un cerveau.... J'espère que les filles sont intéressées par ce que je suis, et pas seulement par mon physique.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience