En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Interview exclusive : Xavier Anthony, le coach tranquille de Mon Incroyable fiancé 2

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 22/07/2009 à 12h03 , modifié le 22/07/2009 à 12h17 0 commentaire

Xavier Anthony, lui aussi ancien coach des Queer, a remis son tablier de coach pour Mon Incroyable fiancé 2. Ce spécialiste de gastronomie est la force tranquille de l'émission.

Plurielles.fr : Comment êtes-vous arrivé à Mon Incroyable Fiancé 2 ?
Xavier : TF1 m'a appelé et j'ai dit oui. Nous avons pu organiser mon planning qui était un peu compliqué parce que je travaillais. Au début, ils ne m'ont rien dit du concept. Ils m'ont dit c'est énorme, c'est drôle. Et pour moi il y avait un gage d'intérêt qui était Angela Lorente. Comme cela lui tenait à cœur et que je ne peux rien refuser à Angela - je savais aussi qu'avec elle, ça serait bien - ce n'était pas dur de dire oui.

Plurielles.fr : Quand avez-vous découvert le concept de l'émission ?
C'est en arrivant sur place que l'on m'a dévoilé le concept. Mais jusqu'à ce j'arrive en Espagne, je ne savais quasiment rien. Je savais que c'était une émission de dating, que je devais faire du coaching, et pas grand-chose de plus. On m'a dit que c'était très drôle, que c'était pas mal de boulot à scénariser, et on m'a donné tous les détails en arrivant en Espagne, donc je suis partie un peu à l'aveugle.

Plurielles.fr : Comment avez-vous réagi en entendant le principe de l'émission ?
Xavier : Dès qu'on m'a donné les éléments, je me suis dit c'est énorme, c'est génial. J'étais enthousiaste. Je connaissais Mon Incroyable Fiancé 1 et j'avais beaucoup aimé Laurent Ournac, qui est un garçon adorable, qui a un vrai talent. Et en parlant avec Angela, je me suis rendu compte que c'était un programme qui lui tenait à cœur pour plein de raisons. Moi j'adhère vraiment à ce qu'elle fait, Queer, lui tenait à cœur, Mon Incroyable Fiancé 2 aussi, parce qu'elle aime bien bouger les choses, donner des coups de pieds dans la fourmilière pour que les gens se posent des questions. Et j'ai vite compris que cela allait être très drôle et que ça allait soulever plein de questions intéressantes.

Plurielles.fr : Et vous avez l'impression que ces questions ont été soulevées lors de l'enregistrement de l'émission ?
Xavier : Oui, à partir du moment où l'on fait réagir les gens dans un sens ou un autre sur des sujets graves, le principal, c'est de les faire réfléchir. Alors après, certains peuvent penser, qu'on ne peut pas rire de tout. Mais là, on touche au sujet de l'homosexualité et je pense que c'est important. Je suis comme je l'ai été à l'époque de Queer, j'aime beaucoup l'idée que TF1 fasse des choses comme ça. Donc je pense que c'est bien, parce qu'on n'attends pas TF1 à cette place, présenter des émissions qui, sous couvert du divertissement, vont faire réfléchir les gens à plein de choses. Et ne serait-ce que se poser la question, et si c'était mon fils, c'est pas mal. Et c'est plus dur de faire réfléchir les gens quand on est une chaîne populaire que quand on est une chaîne du câble très ciblée et élitiste.

Plurielles.fr : Dans votre mission de coach, vous avez eu l'impression de pouvoir pousser les gens à réfléchir donc ?
Xavier : Quand on voit un grand garçon de 23 ans champion de judo s'écrouler et pleurer comme un enfant en réalisant tout ce que peut être un coming out, même si ça fait réfléchir un type et que lui se pose les bonnes questions en disant c'est pas facile, c'est quelque chose qui est dur à vivre, c'est déjà un de gagner. Et je pense qu'il ne sera pas le seul à se poser ces questions, donc l'émission va être réussie.

La suite de l'interview sur la page suivante.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience