En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Interview de Mikelangelo Loconte : un italien passionné

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 19/05/2009 à 18h42 , modifié le 26/10/2010 à 10h05 6 commentaires

Mikelangelo Loconte tient le rôle titre de la comédie musicale Mozart l'opéra Rock. Il est le nouveau Mozart, décalé et génial à souhait.

Mikelangelo, comment passe-t-on de l'Italie à la France et à la comédie musicale "Mozart l'opéra rock" ?
J'ai fait du théâtre de 5 à 21 ans. Ensuite, j'ai fondé un groupe rock, je faisais le fou, me maquillais le visage. Ma carrière italienne a vraiment commencé à partir de 1994, sur la Raï. Mais j'ai arrêté en Italie, car ce n'était plus intéressant du point de vue musical. Ensuite, j'ai voyagé, Etats-Unis, Brésil, France. J'ai continué à faire des concerts partout, puis j'ai rencontré Jean-Pierre Pilot, compositeur de Zazie. Sur ses conseils, je me suis présenté aux auditions pour Mozart et ils m'ont pris direct.
 
Qu'est-ce que vous trouvez de plus en France, par rapport à l'Italie ?
La France est plus libre dans la communication. En Italie, j'ai été bloqué sur certaines choses. Ici, la carrière rock est plus facile, notamment quand des artistes comme Serge Gainsbourg sont déjà allés loin dans la transgression. Les artistes sont plus libres, sexuellement, intellectuellement, ...
 
Et ce n'est pas trop impressionnant de devoir camper Mozart ?
Les problèmes commencent seulement maintenant ! Ils m'ont choisi car je leur évoquais un nouveau Mozart. C'est un rôle difficile, car d'autres l'ont fait avant moi. Mais je ferai de mon mieux.

Ils ont aimé votre côté décalé ?
Oui, je fais des choses décalées, mais facile à entendre. Je suis surtout un passionné.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience