En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Interview Benjamin Castaldi : "Je ne fais pas de la télévision pour ceux qui vivent entre la place de la Concorde et la place de l'Etoile"

Article par , le 04/07/2011 à 10h46 , modifié le 08/07/2011 à 18h24 31 commentaires

A quelques jours du lancement de la saison 5 de " Secret Story ", nous avons rencontré Benjamin Castaldi, très affuté et impatient de commencer l'émission qu'il incarne depuis cinq saisons.

Quelles surprises nous avez-vous réservé avec TF1 et Endemol pour cette édition de « Secret Story » ?
Sur cette cinquième saison, tout est nouveau : le casting, la maison, l'histoire. Côté animation aussi, je vais me lâcher ! Je vais d'ailleurs relancer les déguisements, j'avais adoré faire le clown sur la saison 3. On est clairement dans le divertissement, le soap. J'ai envie de m'amuser.
Que réponds-tu à ceux comme Michel Drucker (alors invité sur Europe 1) qui vous ont conseillé de passer à autre chose ?
Il n'y a pas de lassitude. « Secret Story » c'est un très gros programme, une machine de guerre et l'un des gros succès de la chaîne... Il faudrait être bégueule pour refuser une Rolls comme « Secret Story ». Au fil des saisons, « Secret Story » est devenu une marque, un rendez-vous très attendu par les téléspectateurs. Je suis fier de l'incarner.
La fin de « Secret Story », tu y penses ?
Il faudrait l'arrêter au bon moment, sans doute pour le relancer ensuite. Les audiences baisseront, forcément, ça viendra c'est mécanique... mais j'espère que ce sera le plus tard possible.

Quel regard portes-tu sur les candidats au fil des saisons ?
Dans « Secret Story », le fait qu'ils ont un secret, qu'ils soient dans un jeu, fait paradoxalement qu'ils sont assez naturels. Par rapport à d'autres télé réalité, je les trouve assez frais.
Cette année tu co-animes « l'After Secret Story » avec Adrien Lemaitre, que penses-tu de ce duo ?
C'est un jeune plein d'avenir... Je suis très content de travailler avec lui. Cette seconde partie sera plus « talk », ce sera une vraie nouveauté et donnera une suite logique au programme.
Quel regard portes-tu sur le parcours des anciens, par exemple Senna qui se lance dans la chanson ?
Il n'est pas mannequin !? Il est costaud. J'aimerais bien avoir son corps... Ils ont raison d'en profiter. « Secret Story » c'est un jeu, l'occasion de vivre une expérience, de gagner pas mal d'argent. Il n'y a que des avantages à faire « Secret Story ». Le seul conseil que je peux leur donner : au sortir de « Secret Story », éviter de faire la tournée des boites de nuit.
Dans une récente interview, Nicolas de Tavernost annonce la fin de la télé réalité sur M6, une réaction ?
La télé réalité est loin d'être terminée, c'est un mode d'écriture. Je pense en effet qu'il n'y a pas de place pour ce type de télé réalité à côté de « Secret Story », « Secret Story » est devenu le maître étalon du genre. L'émission est très attendue. Chaque été désormais, on attend « Secret Story » comme le début des vacances. Peut-être que « Secret Story » durera 20 ans...

Tes autres projets ?
« Secret Story » est tellement attendu, c'est très accaparant. J'ai déjà fait d'autres choses. Je ne suis pas un boulimique d'antenne. J'ai un principe dans ce métier : tant que les gens pensent que vous êtes tous les jours à la télé, ce n'est pas la peine d'y être... Je ne veux pas lasser...

Tu regardes les sondages sur la cote de popularité des animateurs ?
Non... je suis assez hermétique à tout ça. A lire les sondages, Arte est la chaîne préférée des Français... Je me méfie de tout ça. C'est de bon ton de dire qu'on n'aime pas TF 1 et ce qui marche en général. Je ne fais pas de la télévision pour ceux qui vivent entre la place de la Concorde et la place de l'Etoile. Quand je me balade en France, je n'ai pas l'impression qu'on me crache au visage ; bien au contraire...
Dans la presse, on peut lire que tu as tourné des pilotes de jeu ?
Oui j'ai tourné le pilote de « Take me out », mais je ne sais pas du tout si ça va arriver un jour à l'antenne. Vous savez à la télé... entre les pilotes et la diffusion... C'est un speed dating amusant. Sinon je vais tourner le pilote d'un quiz show, « Bloqué dans le jeu », c'est un mix entre un jeu et la télé réalité.
Comme producteur, je produis pour Direct 8 « Mets-toi deux secondes à ma place » ; toujours « Mes parents vont t'adorer » sur NRJ 12 et d'autres choses prochainement.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience