En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Grégoire, vainqueur de Koh Lanta : "Je ne savais pas comment m'habiller pour la finale !"

Article par , le 22/05/2010 à 02h16 3 commentaires

Elu grand gagnant de Koh Lanta le Choc des Héros au terme d'une finale indécise, le jeune jardinier de 27 ans, Grégoire, s'est prêté au jeu de l'interview. Rencontre décontractée dans une ambiance survoltée.

Alors, heureux ?
Ben oui, très heureux même ! Etonné aussi, et puis il y a un petit côté exposition médiatique qui est particulier à gérer, mais bon, j'accepte pour une victoire comme ça !

Le tournage de l'émission, s'est déroulé il y a plusieurs mois, est-ce que ça ne fait pas bizarre de se replonger dans l'aventure comme ça ?
C'était en novembre-décembre de l'année dernière et quand je suis rentré j'ai continué ma vie. Mais c'est que le temps passe vite, les émissions se sont succédées super rapidement et c'est vrai qu'on se retrouve là, c'est assez fou.

Est-ce vous avez senti la pression monter à quelques jours de la finale ?
J'ai senti une bonne pression il y a deux ou trois jours. Il y avait plein de choses que je ne savais pas, j'avais trop d'incertitudes, par exemple, je ne savais pas comment m'habiller pour ce soir ! Et puis à côté de ça, il y a aussi les soucis de la vie qui te rattrapent...

Le retour fut difficile ?
Non c'est pas ça, mais comme je suis à mon compte depuis un an et demi seulement, j'ai fait des erreurs dans la paperasse que je devais rattraper et j'ai voulu tout rattraper d'un coup. Bref, ça me faisait un tas de trucs à gérer d'un coup qui m'ont un peu stressé !

Vous attendiez-vous à gagner l'édition Koh Lanta le Choc des Héros ?
J'avais un doute... Je savais que les jaunes m'aimaient bien, pas plus que Freddy, mais je savais que Linda, le Ch'ti m'appréciaient, Coumba aussi. En fait, toute l'interrogation venait des sportifs, et il y avait vraiment du suspense jusqu'au bout.

Vous avez tenté de mener votre enquête auprès des membres du jury final ?
On n'a pas trop voulu en parler avec Freddy, on voulait vraiment garder la surprise pour la finale.

Vous étiez-vous imaginé en perdant ?
Ça m'est arrivé oui, cela dit je me disais que j'aurais peut-être moins d'interviews à faire, donc finalement, ça me semblait pas mal... Mais en même temps, ça faisait quand même un trou dans la cagnotte ! Je préférais m'imaginer perdant face à Freddy que face à un tocard !

Comment auriez-vous réagi si Freddy avait gagné cette finale ?
Oh ben j'aurais pas pleuré non plus hein ! Freddy aurait largement mérité sa victoire, c'est pour ça que je l'avais choisi lui plutôt que Christophe. J'aurais assumé les conséquences de mon choix, et puis bon, c'est qu'un jeu finalement...

Donc vous n'avez pas pris goût aux paillettes, au maquillage sur les plateaux de télé et tout et tout ?
Ben je dois dire que j'aime bien me faire maquiller, c'est pas désagréable que quelqu'un prenne soin de soi ! Mais dans la vie de tous les jours, c'est vraiment pas mon truc, on s'en met plein la chemise, il faut faire des retouches, ça dégouline... C'est marrant, mais bon !

Vous avez perdu beaucoup de poids pendant l'aventure ?
Huit kilos. La première édition, j'en avais perdu neuf.

Moins de kilos perdus mais plus de difficultés sur votre deuxième Koh Lanta ?
Koh Lanta le Choc des Héros était plus difficile par rapport au rythme surtout. Il y avait toujours de la tension face à l'équipe adverse, le fait que c'étaient des sportifs, et puis les épreuves qui étaient super dures. On a enchaîné pas mal d'épreuves mythiques de Koh Lanta, donc courir, marcher, porter, nager tous les jours, c'était intense.

Un souvenir du moment le plus difficile ?
Avec le recul et le temps qui passe, le pire souvenir que j'ai c'est la pluie. Les nuits sous la pluie c'était vraiment dur, et puis les journées interminables aussi.

Et un meilleur souvenir évidemment ?
Il y en a plusieurs, le feu, les tortues, ma victoire au jeu d'équilibre, ça c'était intense et puis le moment où on a réussi à battre Myriam, ça c'était vraiment stressant et d'un coup je me suis senti libéré d'un énorme poids.

Vous travaillez dans les Yvelines, Freddy à Paris, vous êtes devenus de vrais amis ?
Pour devenir vraiment super potes, il faut vivre plein de bons moments, c'est comme ça qu'on se fait des amis. C'est pas en vivant ensemble pendant 20 jours qu'on sait si on est de vrais amis. Je l'ai rencontré sur Koh Lanta et j'ai trouvé que c'était un type terrible, il peut venir dormir quand il veut à la maison s'il est en galère, mais une vraie amitié ça s'entretient. On a des souvenirs immenses en commun et j'espère vraiment le revoir, mais là il va partir en voyage, vivre sa vie...

Et puis vous pourrez vous envoyer des mails...
Ouais, enfin je suis un peu à la ramasse moi, textos, mails, tout ça...

Combien de textos reçus depuis l'annonce de votre victoire ?
Une vingtaine seulement, c'est soft !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience