En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Gérard Depardieu : "Etre comédien, ce n'est plus mon truc"

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 05/01/2014 à 15h03 , modifié le 05/01/2014 à 15h09 0 commentaire

A 65 ans, l'acteur assure être lassé de jouer la comédie. Gérard Depardieu a désormais d'autres projets, comme partir à la découverte d'autres cultures et d'autres pays.

Alors qu'il a fait son retour samedi sur les planches du théâtre Antoine à Paris avec la pièce Love Letters, qu'il donnera pour seulement 7 jours, Gérard Depardieu a fait une confession étonnante dans une interview accordée au Journal du Dimanche.
 
L'acteur assure ainsi à l'hebdomadaire qu' "être comédien, ce n'est plus (son) truc". Pire cela l'ennuie : "Le théâtre m'a fait comprendre qu'il ne fallait pas imiter mais plutôt chercher la musicalité et l'intelligence de la langue. A partir de là, j'ai adoré être sur les planches. Mais aujourd'hui, cela m'ennuie. Voilà pourquoi je ne joue Love Letters que sept jours. Etre comédien, ce n'est plus mon truc".
 
A 65 ans, Gérard Depardieu, qui se qualifie lui-même comme un vagabond, a une idée très précise de ce qu'il veut faire désormais : "Je suis un privilégié : je n'ai plus besoin de gagner ma vie. J'ai assez travaillé avant. J'ai la liberté de faire ce que je veux, où je veux et quand je le veux. Alors je peux me laisser porter. (...) J'ai envie d'aller à la rencontre des gens et des paysages inconnus, de me frotter à des langues que je ne parle pas".
 
Evidemment, tout le monde a en tête l'exil russe du comédien ou sa passion pour la Belgique. Gérard Depardieu revendique cette liberté de mouvement : "J'aime vivre comme un baladin. Je continuerai à venir en France mais juste en visiteur. Je n'ai pas de bagages, pas de placard. Mes tableaux sont dans un réduit mais je vais bientôt les vendre. Du coup, je me sens plus libre".
 
Les fans de l'acteur pourront toutefois le retrouver au cinéma dans le film d'Abel Ferrara, Welcome to New York, inspiré de l'affaire DSK. Le film n'a pour le moment pas de date de sortie française. Côté personnel, le comédien devra aussi comparaitre en appel le 8 avril 214 pour conduite en état d'ivresse.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience