En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Gérard Depardieu écope d'une suspension de permis pour conduite en état d'ivresse

Article par Bénédicte de Montvallon , le 21/06/2013 à 12h03 , modifié le 09/08/2013 à 10h42 0 commentaire

Le comédien a été condamné à 4 000 euros d'amende et 6 mois de suspension de permis pour avoir conduit son scooter en état d'ivresse.

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu ce vendredi 21 juin son jugement dans l'affaire Gérard Depardieu. Le comédien a été condamné à 6 mois de suspension de permis et 4 000 euros d'amende pour avoir conduit son scooter en état d'ivresse à Paris en novembre dernier.
Après un accident de scooter dans le 17° arrondissement, il avait été contrôlé avec une alcoolémie de 1,8 gramme par litre de sang alors que le taux autorisé est seulement de 0,5 gramme.
Le verdict est relativement clément puisque l'acteur risquait jusqu'à deux ans de prison et 4 500 euros d'amende.
 
Actuellement en tournage à Moscou, le principal intéressé n'était pas présent lors du prononcé du jugement, comme lors du procès au mois de mai. Une absence que n'a pas manqué de signaler le procureur, Aurélia Devos : "C'est toujours frustrant quand un prévenu qui conteste les faits n'est pas là pour être interrogé directement, c'est regrettable et dommageable". Elle a toutefois déclaré que la responsabilité de l'acteur était incontestable.
 
L'avocat du comédien, maître de Caumont, a quant à lui réfuté l'alcoolisation de son client mais ses arguments n'ont pas été entendus. Il affirmait ainsi que les derniers verres consommés par Gérard Depardieu l'avaient été alors que celui-ci était encore en Ouzbékistan, la veille de l'accident. Il a également tenté de faire annuler la procédure en affirmant que les droits du comédien n'avaient pas été respectés pendant sa garde à vue puisqu'ils ne lui avaient pas été immédiatement notifiés. Il regrette enfin que le test d'alcoolémie n'ait pas été vérifié avec un second appareil et par une prise de sang. Peine perdue...
 
L'acteur a désormais dix jours pour faire appel de sa condamnation.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience