En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

George Clooney répond aux attaques du Daily Mail impliquant sa future belle-mère

Article par , le 09/07/2014 à 18h03 , modifié le 09/07/2014 à 18h31 0 commentaire

Dans une tribune qu'il publie lui-même sur le site de USA Today, George Clooney répond à l'article du Daily Mail insinuant que sa future belle-mère ne veut pas de lui comme gendre.

George Clooney est remonté. Ce qui ne lui arrive pas souvent, lui qui a l'habitude de voir fleurir tous les jours toutes sortes d'histoires à son sujet. Cette fois-ci cependant, il estime que les médias sont allés trop loin. Il accuse du moins directement le Daily Mail, qui, dans son édition de lundi, affirmait que sa future belle-mère, Baria Alamuddin aurait préféré que sa fille épouse un autre homme que lui.

Or, d'après l'acteur cette information est fausse. Dans une longue tribune qu'il publie dans les pages et sur le site du magazine USA Today, George Clooney dénonce les procédés du quotidien. « Je réponds rarement aux tabloïds, sauf lorsque cela implique une tierce personne et leur sécurité ou bien être », écrit l'acteur. Avant de reprendre ce que disait l'article en question : « Le Daily mail a publié une histoire complètement fabriquée expliquant que la mère de ma fiancée serait opposée à notre mariage pour des raisons religieuses. Cet article affirme que la mère d'Amal a dit ‘dans tout Beyrouth' qu'elle était contre [notre union]. »

Visiblement, l'acteur tient à mettre les choses au clair. « Avant tout, rien de cette histoire n'est vrai », écrit George Clooney. « La mère d'Amal n'est pas de confession Druze. Elle n'est pas allée à Beyrouth depuis qu'Amal et moi sortons ensemble et elle n'est pas du tout contre ce mariage ». Au passage il en profite pour bien rappeler qu'il est au courant de toutes les rumeurs circulant au sujet de lui et de sa future épouse et qu'il n'en a rien à faire.

Mettre les points sur les i

Cependant, cette histoire-là est bien différente à ses yeux car plus lourde de conséquences. « Au jour d'aujourd'hui, exploiter de façon irresponsable la question des différences religieuses là où il n'y en a aucune est une chose purement dangereuse et qui relève pour le moins de la négligence » affirme le réalisateur. Ne mâchant pas ses mots, il évoque une faute grave de la part du Daily Mail : « Bien plus que n'importe quelle autre organisation prétendant faire de l'information, le Daily Mail n'a de cesse de prouver encore et toujours que les faits importent peu dans les articles qu'il invente. Et lorsqu'il s'en prend à ma famille et mes amis, il sort de sa sphère de tabloïd ridicule pour entrer dans l'arène de l'incitation à la violence ».

De son côté, le Daily Mail affirme qu'il n'a rien inventé du tout. Contacté par la rédaction du magazine américain TIME, un porte-parole de MailOnline a affirmé que l'article n'avait pas été fabriqué de toutes pièces mais réalisé « de bonne foi par un journaliste freelance réputé et de confiance ». Cela étant, le journal a décidé de se ranger du côté de l'acteur dans la véracité des propos rapportés et lui a présenté ses excuses, à lui ainsi qu'à Amal Alamuddin et sa mère. L'article en question a pour sa part été retiré.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience