En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Geneviève de Fontenay ne peut plus organiser son concours

Article par Pierre COURADE , le 20/10/2011 à 13h42 , modifié le 20/10/2011 à 14h17 0 commentaire

La Cour de Cassation a rendu sa décision mardi : Geneviève de Fontenay n'a plus le droit d'organiser un concours concurrent à celui de Miss France. Est-ce (déjà) la fin de Miss Nationale ?

Moins d'un an après sa naissance, Miss Nationale est sur le point de ranger ses écharpes. La Cour de Cassation vient de donner raison à la société Miss France, filiale d'Endemol : Geneviève de Fontenay doit "cesser tout acte de quelque nature que ce soit en vue d'organiser une élection concurrente de l'élection Miss France 2011". La juridiction parle de la dernière élection car l'affaire dure depuis plus d'un an.

En juin 2010 déjà, le tribunal de Commerce donne raison à la société Miss France : aucune élection ne doit faire concurrence à Miss France. Geneviève de Fontenay n'en démord pas et fait appel. Cette fois-ci, la justice rend un avis en sa faveur. D'autant que la Cour d'Appel précise que la clause de non-concurrence qui liait Geneviève de Fontenay à la société Miss France était illicite. La dame au chapeau a donc pu organiser son premier concours Miss Nationale le 5 décembre 2010, le lendemain du concours Miss France...

Mais mardi, nouveau coup de théâtre, la Cour de Cassation, saisie par la société Miss France, a censuré la décision de la Cour d'Appel. Retour à la case départ. Geneviève de Fontenay a donc interdiction d'organiser un concours qui tendrait à concurrencer Miss France. Geneviève de Fontenay nous a habitué à sa pugnacité. A n'en pas douter, l'affaire n'est pas terminée. Réponse certainement avant le 4 décembre, date prévue du prochain concours Miss Nationale, dans l’Ain.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience