En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Gad Elmaleh tacle les critiques sur Coco !

Article par Malaika COCO , le 27/03/2009 à 16h08 , modifié le 27/03/2009 à 16h14 17 commentaires

Malgré des critiques assez mauvaises, plus de 2 millions de personnes ont vu Coco. Ce matin, Gad Elmaleh a remis ses détracteurs à leur place, dans l'émission de Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1.

Gad Elmaleh peut être content ! Coco cartonne au box-office, dépassant même les superproductions américaines. A ce rythme-là, son bébé risque de grandir très vite et peut-être même de concurrencer Bienvenue chez les Ch'tis. Mais il lui reste encore du chemin à faire. Pour le moment, le film a dépassé les deux millions d'entrées en une semaine, ce qui est déjà énorme.  
 
Invité ce matin par Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1, Gad Elmaleh a fait le point sur son succès. L'humoriste a plutôt le triomphe modeste : "Je suis très heureux ! Je ne m'attendais pas à ça". Une chose est sûre, les critiques et la majorité des médias ne l'ont pas épargné. Ils ont reproché à Coco la pauvreté du scénario et les faiblesses au niveau de la réalisation.
 
Gad Elmaleh s'est senti touché par tous ces commentaires négatifs : "Dire que la presse n'atteint pas l'artiste, c'est des conneries. On lit des choses sur le travail qu'on a fait pendant trois ans, forcément qu'on est touché".  Mais le comédien en profite pour remettre les pendules à l'heure : "En revanche, quand le public est là, les critiques (...) s'annulent d'elles-mêmes".
 
Tout comme Dany Boon, Gad Elmaleh prend la défense des comédies dites "populaires" et stigmatise la mauvaise presse qu'elles rencontrent. Il affirme que "c'est presque une tradition (...). Les comédies populaires marchent avec le public et se font flinguer par la presse. (...). On le sait que la comédie populaire ne sera jamais plébiscitée, encouragée, portée par la presse". Mais pour Gad Elmaleh, ce n'est pas le plus important. Il reconnaît qu'il fait "ce métier pour le public". C'est dit !
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience