En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Francky Vincent : "Je sais que j'ai plu à certaines femmes dans la Ferme"

Article par , le 22/03/2010 à 18h34 , modifié le 23/03/2010 à 09h51 17 commentaires

A peine sorti de la Ferme, Francky Vincent s'est confié à Plurielles.fr. Tâches ménagères, guerre des clans, il dit tout !

Plurielles.fr : Quel bilan tirez-vous de votre parcours dans La Ferme ?
Je suis plutôt satisfait... Je suis resté moi-même malgré les turbulences et autres turpitudes ! Je suis fier de ma performance. Je suis resté classe, digne...
 
Vous parlez de turpitudes, qu'est-ce qui a été le plus dur à supporter ?
Je n'aime pas la "faux cul attitude". Je parle des deux abrutis, ils gâchent tout à commencer par les soirées. Ils ne participent à rien, fomentent des stratégies à deux balles. Ils ont littéralement plombé l'ambiance, c'est dommage.
 
Vous ne donnez pas de nom, c'est volontaire ?
Oui chacun comprend de qui je veux parler. Vous savez, je n'aime pas qu'on me marche sur les pieds, encore moins avec des bottes en cuir !
 
Et du côté des femmes, certaines trouvent-elles grâce à vos yeux ?
Je ne suis pas macho vous savez, j'ai un grand respect pour les femmes. Parfois elles ont été influençables.
 
Et côté charme ? Aucune ne vous a fait craqué !
Je suis tombé sous le charme de Karine. J'ai écrit une chanson sur Kelly. Quant à Célyne, c'est dommage elle est partie trop tôt ! Mais vous savez, pour certaines, j'ai l'âge d'être leur papa ! Mais je sais que j'ai plu à certaines femmes.
 
Avec Adeline, c'était de l'amour vache ?
Adeline, la première semaine, je ne la supportais pas ! Nous étions tous les deux chefs et elle se permettait de me donner des ordres. Elle était autoritaire. Vous savez, je ne suis pas homme à garder ma langue dans ma poche.
 
Malgré tout, vous avez passé de bons moments ?
Oui grâce à Farid et Michael. Le rire est une bonne thérapie !
 
Tous les 3, vous avez joué les machos, les tâches ménagères, ce n'est pas votre truc ?
Je ne suis pas le seul ! Mais j'ai quand même fait la vaisselle une semaine.
 
Quels sont vos projets ?
Je compte surfer sur la vague. J'étais connu avant grâce à plusieurs titres, dont "Alice ça glisse"... Je suis encore plus populaire qu'avant. Dans l'avion j'ai rencontré deux hôtesses de l'air qui ont apprécié l'image que j'ai donné dans la Ferme, j'en suis heureux. D'alleurs, je leur ai laissé mon numéro de téléphone !
 
Quelles étaient vos motivations ?
L'association tout d'abord. Sans famille, l'association de Jean-Luc Lahaye mais aussi le fait de vivre une expérience. Eh puis ma maison de disque me l'a recommandé, mais ils n'ont pas eu à insister, j'ai accepté tout de suite.
 
Quel regard portez-vous sur Michael Vendetta ?
Il ne faut pas le prendre au sérieux, il est jeune, il aime la provoc'. Ce garçon est très intelligent, et les deux abrutis sont tombés dans le panneau. Je lui reproche quand même d'être allé un peu loin, notamment avec les filles, il s'en est pris méchamment à elles.
 
Quelle est la recette pour être un bon candidat de télé réalité ?
Rester soi-même ! Je pense avoir fait preuve d'une certaine sagesse, c'est ce que j'appelle ma philosophie à l'antillaise.
 
Avez-vous un message pour les Fermiers restés en Afrique du sud ?
De rester vigilant face aux deux abrutis !
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience