En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Franck Ribéry et Karim Benzema soutenus par Zahia

Article par Judith Lowski , le 12/05/2010 à 12h52 , modifié le 12/05/2010 à 13h00 0 commentaire

C'est par une lettre que Zahia, au centre d'une affaire de proxénétisme qui touche des grands noms du football français, s'adresse à Raymond Domenech. Au nom d'un principe élémentaire en droit : la présomption d'innocence.

L'histoire de Zahia a déjà suscité une vive polémique, qui se poursuit, alors que les noms des 30 joueurs présélectionnés pour participer à la Coupe du Monde en Afrique du Sud viennent d'être dévoilés par le patron de l'équipe de France, Raymond Domenech, au JT de TF1. La liste des 23 footballeurs définitivement retenus sera donnée le 1er juin 2010.

 

L'Express.fr s'est procuré une lettre que le sélectionneur de l'équipe de France a reçu de la jeune femme, quelques heures avant d'annoncer sa décision : "j'apprends par la presse que la publication des déclarations que j'ai faites aux policiers... pourrait entraîner la mise à l'écart de certains joueurs de l'équipe de France de football. J'en suis stupéfaite autant qu'attristée... A aucun moment je n'ai prétendu ou laissé entendre que j'avais pu être la victime de ces personnes, même si j'ai dû admettre la réalité des relations que j'ai entretenues avec certaines d'entre elles..." La requête de Zahia se termine par une supplique : "je vous demande de respecter ce que les juges, les avocats, appellent "la présomption d'innocence", et de ne tenir aucun compte, à l'heure de votre choix, de ce qui a pu se passer entre certains de nos joueurs et moi".

 

Cette attitude de Zahia montre combien les révélations de cette histoire ont entaché la réputation de certains champions, affecté leur vie privée et qu'elle pourrait les priver de ce qui les motive tous sans exception : être qualifiés pour représenter la France en Afrique du sud. On ne saura jamais si Raymond Domenech a tenu compte de la lettre de la jeune femme au centre de l'histoire. Il paraît plutôt évident que le sélectionneur s'est fondé sur les derniers résultats des footballeurs, sur leur forme actuelle et sur leur potentiel : Franck Ribéry, entendu comme témoin dans cette affaire, fait partie des 30 joueurs "présélectionnés", alors que Karim Benzema n'a pas eu la même chance. Il a été laissé en dehors de l'aventure.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience