En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Falco : Pourquoi cette nouvelle série policière promet de cartonner ?

Article par , le 21/06/2013 à 13h30 , modifié le 21/06/2013 à 16h34 0 commentaire

La série Falco a débarqué sur nos écrans jeudi 21 mai à 20h50 sur TF1. L'histoire d'un flic qui se réveille après 22 ans de coma pour découvrir que tout a changé autour de lui... Un pitch original qui accroche dès le premier épisode.

Comment réagiriez-vous si vous repreniez conscience après 22 ans de coma ? Tout aurait changé autour de vous : la ville, les gens, la mode, les mœurs... De quoi vous sentir perdu et pas vraiment à votre place. De quoi vous effrayer de voir que vous ne reconnaissez pas grand-chose dans ce qui est votre nouvelle vie. Dans la série « Falco », dont les deux premiers épisodes ont été diffusés jeudi 20 juin sur TF1, c'est ce qui arrive à Alex Falco, jeune flic de 24 ans qui se réveille à l'hôpital pour découvrir qu'il en a en réalité 46 parce qu'il était dans le coma depuis 22 ans. Un sacré choc. Dès les premières minutes du premier épisode, on assiste au réveil d'Alex et à sa confrontation avec son visage, son nouveau visage si l'on peut dire. Une confrontation au miroir, brutale. On sent alors que cette série a du potentiel et qu'elle a tout pour plaire.

Un pitch de départ original

La série policière avec un ou plusieurs personnages forts et complémentaires a toujours tendance à séduire le téléspectateur. Cela était le cas avec « Flics » dans laquelle Frédéric Diefenthal et Yann Sundberg interprétaient un tandem de flics sombres et violents, traînant derrière eux un lourd passé. Dans un registre un peu différent mais toujours aussi « dark » et brutal, « Braquo » reste aussi l'une des séries policières incontournables de ces dernières années dans laquelle Jean-Hugues Anglade, Nicolas Duvauchelle, Karole Rocher et Joseph Malerba jouent les flics aux méthodes peu conventionnelles. Si « Falco » reprend à son compte cette idée d'un personnage central au caractère bien trempé, elle joue aussi sur le côté décalé et humain d'un flic pas comme les autres. L'élément « retour d'entre les morts » est essentielle et donne à la série et à son héros cet aspect original, jusqu'alors non exploité dans les séries télé.

Un ton à la fois grave et comique

On imagine bien que se réveiller après un coma de 22 ans n'est pas chose facile. Falco a perdu la femme qu'il aimait car elle a refait sa vie avec quelqu'un d'autre, il n'a pas vu grandir sa fille, et son métier a beaucoup évolué. Pas très drôle donc. Ceci étant, 22 ans d'absence veut également dire que Falco a également manqué toutes les (r)évolutions technologiques dont le monde a été témoin. Ainsi, il ne sait pas se servir d'un ordinateur, n'a jamais entendu parler d'une clef USB et ne sait absolument pas ce qu'est ni comment fonctionne un téléphone portable. Quand son collègue, Chevalier, lui parle de « numérisation », notre pauvre Alex est complètement « largué ». Ce qui donne lieu à quelques situations cocasses. Côté spectateur, on sourit et on s'amuse de l'ignorance du flic.

Un héros et un acteur attachant

Falco est un flic dur mais au cœur tendre. Un mec sensible, à la voix posée et au tempérament de feu, qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense, mais toujours avec courtoisie et respect. Un héros, un vrai, comme on les aime. Un héros à qui on aimerait rendre sa vie d'avant et qui s'attache à la reconstruire du mieux qu'il peut. Et dans ce rôle de flic sur le retour, on retrouve Sagamore Stévenin. Avec son regard doux, sa bonne humeur et son empathie, l'acteur donne à Falco une dimension à la fois humaine, vulnérable et exigeante. Un rôle pourtant pas évident pour le comédien qui s'est beaucoup préparé avant le début du tournage. « J'ai essayé de me nourrir en amont, en allant voir ce que ça représente d'être dans le coma. Mon premier réflexe a été de me documenter sur ce sujet. J'ai été dans des centres de soins pour rencontrer des gens qui sont toujours dans le coma. J'avais besoin de me retrouver dans cette espèce de silence particulier, de me charger de cette ambiance si spéciale » a-t-il déclaré à Plurielles lors d'une interview. Sur son travail d'acteur pour entrer dans la peau de Falco, Sagamore Stévenin a insisté sur l'importance du lâché-prise : « J'aime travailler en amont pour arriver à avoir une espèce de frénésie d'information que je range quelque part dans mon esprit et mon corps en espérant que cela macère et qu'à un moment il y ait quelque chose, dont je n'aurai pas forcément conscience, qui m'échappe au cours d'une prise. Il faut chercher des choses extrêmement précises pour ensuite les laisser faire leur chemin à l'intérieur et espérer qu'à un moment on perde le contrôle et que cette chose-là nous échappe. »

Une série qui promet d'être un beau succès

Si pour l'instant « Falco » n'est programmé que pour une saison, on aimerait voir ce flic au grand cœur poursuivre ses aventures au-delà des six épisodes que diffuse actuellement TF1. Les deux premiers ont d'ailleurs atteint les 7,1 millions de téléspectateurs. Un beau succès pour une série française qui mise tout sur l'originalité et la personnalité de son héros. « Falco » promet donc d'être un beau succès d'audience et on prend le pari qu'à la fin de la saison 1, la série comptera de nombreux fans qui attendront désespérément la saison 2.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience