En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclusif - Christophe Guillarmé : "Il y a eu beaucoup de faux combats"

Article par AE , le 06/04/2010 à 11h48 , modifié le 06/04/2010 à 14h25 5 commentaires

Candidat exemplaire de La Ferme Célébrités, Christophe Guillarmé a quitté l'aventure vendredi dernier. Retour avec le créateur sur les neuf semaines qu'il a passées en Afrique du sud.

Pas trop déçu d'avoir quitté La Ferme Célébrités l'avant-dernière semaine ?
Neuf semaines pour moi c'est déjà énorme. J'avais fixé mon objectif à six semaines maximum et je ne m'attendais pas du tout à en supporter plus. Le dernier soir dans La Ferme a été assez animé, j'ai vu Kelly et Francky Vincent débarquer et je me suis dit que ça allait être une nouvelle semaine à se prendre la tête... En fait, je n'ai vraiment pas été déçu de partir !
 
On vous a connu discret pendant de nombreuses semaines, votre rapprochement avec Mickaël Vendetta était-il pure stratégie ?
J'avais envie de m'amuser. Au début de l'aventure, je savais qu'il ne fallait pas être nominé, mais au bout d'un moment j'ai voulu être plus drôle, plus joueur. Je crois que ça a fait peur à certains autres candidats qui m'ont vu tel qu'ils ne me connaissaient pas.
 
Comment vous-êtes vous positionné par rapport aux tensions entre les différents candidats ?
J'ai essayé de faire bon usage de mon sens analytique ! Pour moi, tous les problèmes d'humeur qu'il y a eu dans la Ferme n'étaient pas très importants...
 
Avez-vous connu des moments de ras-le-bol ?
Ma dernière semaine dans la Ferme n'a pas été très drôle, ça m'a déçu. Les conflits se sont réveillé, et j'ai trouvé ça triste. Pour être honnête, j'étais presque au bord de l'écoeurement.
 
Qu'est-ce qui, au départ, avait motivé votre participation ?
Je connaissais le programme, ma copine Mia [Mia Frye la chorégraphe, NDR] y avait participé. La première fois qu'on m'a appelé, je n'étais pas hyper motivé, tout le côté people ne me plaisait qu'à moitié.
 
Et finalement qu'est-ce qui vous a décidé ?
L'Afrique du Sud d'abord où j'avais déjà été. Ça me semblait un cadre fabuleux pour ce genre d'expérience, et puis la découverte et la vie avec les animaux de la Ferme me tentaient aussi. Je suis quelqu'un d'assez aventurier, dans le sens où j'aime prendre des risques, repousser mes limites. Enfin, quand j'ai su que je pouvais participer à La Ferme en soutenant le Sidaction, j'avais toutes les raisons d'y aller, je me sentais légitime, j'avais un vrai discours à tenir, un message à passer.
 
Ça n'a pas été le cas de tous les candidats de La Ferme Célébrités cette année...
Malheureusement. Je me bats toujours pour de vraies causes, or cette année, il y a eu beaucoup de faux combats.
 
Avez-vous le sentiment d'avoir rempli votre mission par rapport au Sidaction ?
Je sais que lorsque j'ai fait un appel au don lors du week-end du Sidaction, il y a eu un pic équivalent à ce que j'aurais pu apporter si j'avais gagné La Ferme Célébrités, alors pour moi, c'est remporté.
 
Quels sont vos projets dans l'immédiat ?
Je viens de sortir mon premier parfum, il s'appelle Tapis Rouge. Il y a toujours cette corrélation avec le ruban rouge de la lutte contre le sida. J'espère pouvoir reverser un certain pourcentage des ventes à l'association et le présenter au Festival de Cannes le mois prochain.

Une nouvelle collection, un nouveau défilé en vue ?

J'ai manqué un défilé, mais je vais m'y remettre peu à peu. Je sais que la place d'un créateur n'est pas forcément dans la télé-réalité, ça peut être mal vu, mais j'ai aussi participé à la Ferme dans le but d'ouvrir le monde de la mode et d'offrir un autre regard sur ce domaine. Je pense que c'est bien de partager.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience